BFMTV
Les Républicains

Aulnay-sous-Bois: "Si les faits sont avérés, c'est monstrueux", lance Copé

Jean-François Copé sur BFMTV et RMC, le 8 février.

Jean-François Copé sur BFMTV et RMC, le 8 février. - BFMTV

Le député LR de Seine-et-Marne Jean-François Copé était l'invité de BFMTV et RMC, ce mercredi matin.

Invité de BFMTV et RMC ce mercredi matin, le maire de Meaux Jean-François Copé est revenu sur l'interpellation violente de Théo, à Aulnay-sous-Bois. Le jeune homme accuse l'un des policiers intervenus de l'avoir violé avec sa matraque. 

"Je veux redire mon indignation devant ce qu'il s'est passé. Si les faits sont avérés, c'est monstrueux, cela doit donner lieu à une très grave sanction", a réagi Jean-François Copé, avant d'appeler à un "virage sécuritaire massif", passant par une augmentation de l'effectif policier. 

Théo, 22 ans, a été grièvement blessé au niveau de la zone rectale au cours de son interpellation jeudi dernier à Aulnay-sous-Bois, entraînant pour lui une incapacité totale de travail de 60 jours. Les quatre policiers qui sont intervenus ce jour-là ont été mis en examen. L'un pour viol, les autres pour violences volontaires en réunion.

A.S.