BFMTV

Après son opération, Jacques Chirac "va bien"

Jacques Chirac au Musée du Quai Branly, le 21 novembre dernier.

Jacques Chirac au Musée du Quai Branly, le 21 novembre dernier. - -

L'ancien président de la République a subi une intervention rénale. Il restera quelques jours en observation à la Pitié-Salpétrière. "Il grogne c'est qu'il va bien" a précisé son gendre.

Il va bien. L'ancien président, Jacques Chirac, a subi ce lundi "une intervention rénale au sein du service d'urologie de la Pitié-Salpétrière, qui s'est très bien passée" et il va "bien", a appris lundi l'AFP auprès de son entourage. Selon Europe 1, l'ancien président aurait été opéré d'un polype, une tumeur bénigne se développant sur les muqueuses et nécessitant une anesthésie générale.

Jacques Chirac, qui est entré à l'hôpital dimanche, "va bien" a affirmé mardi sur Europe 1 son gendre Frédéric Salat-Baroux. Cette "petite opération aux reins", a précisé l'ancien secrétaire général de l'Elysée et époux de Claude Chirac, "était nécessaire pour qu'il se sente le mieux possible et qu'il puisse ensuite tranquillement revenir chez lui, et partir tranquillement en vacances pour les fêtes de Noël".

"Je l'ai vu après son opération et hier soir en fin de soirée", a-t-il raconté. "Il est parfaitement conscient, il est bien et il grogne, donc ça veut dire qu'il va probablement bien !"

Un homme affaibli

L'ancien chef de l'Etat, qui a fêté le 29 novembre ses 81 ans, avait été victime en 2005 d'un accident vasculaire cérébral qui l'avait affaibli.

Le 21 novembre, il avait assisté à la remise du prix de sa fondation au docteur Denis Mukwege, engagé aux côtés des femmes violées de République démocratique du Congo, et à l'organisation Femmes Africa Solidarité, par le président François Hollande.

Jacques Chirac était apparu la démarche hésitante, comme c'est le cas depuis plusieurs années.

A.D. avec AFP et Igor Sahiri (vidéo)