BFMTV

Les amis de Nicolas Sarkozy se comptent à Arcachon

Retrouvez Véronique Jacquier tous les jours à 7h25 sur RMC

Retrouvez Véronique Jacquier tous les jours à 7h25 sur RMC - -

Retour ce matin sur un évènement qui passe complètement inaperçu : la réunion des Amis de Nicolas Sarkozy à Arcachon ! Le sarkozysme a du plomb dans l'aile ?

Oui, c'est une réunion d'anciens combattants, même si les Hortefeux, Morano, Peltier disent préparer l'avenir. Il y a à peine une quarantaine de parlementaires présents. Et pour le meeting de ce lundi, 2 000 militants sont attendus. Il faut remettre les choses en perspective : ça ne fait pas beaucoup pour entretenir le leadership de l'ancien président, surtout qu'il y a tous ceux qui manquent à l'appel. Tous ceux qui roulent désormais pour eux : Bruno Lemaire, Xavier Bertrand, Nathalie Kosciusko-Morizet. Elle s'est fait porter pale à cause de la rentrée scolaire, mais ses proches précisent qu'elle ne participe pas au « concours de prise de distance ». Voilà comment est surnommé le rendez-vous d'Arcachon ! Même le fidèle Henri Guaino sèche le rendez-vous. Lui aussi a comme excuse la rentrée scolaire de son fils.

Mais pourquoi tant de prises de distance ? Qu'est ce qui a changé ces dernières semaines ?

Une date: le 8 juillet dernier. Nicolas Sarkozy descend de l'Olympe pour aller demander de l'argent à l'UMP, c'est le début du Sarkothon. L'ancien président ne peut pas s'empêcher d'humilier les barons de l'UMP. Vous pensez bien qu'ils ne l'ont pas digéré ! François Fillon se pose depuis comme un adversaire de Nicolas Sarkozy. Quant à Jean-François Copé, il n'a pas non plus supporté le mépris de l'ancien chef de l’Etat. Alors le 17 août dernier, que fait-il ? Il donne son feu vert pour un inventaire des années Sarkozy. Pourquoi ? Parce que critiquer le Sarkozy d'hier, c'est aussi critiquer le Sarkozy de demain ! Pourquoi l'homme changerait il ? Depuis le 8 juillet dernier, les ténors de l'UMP jouent ouvertement contre l'ancien chef d'Etat. Finalement, à Arcachon, les sarkozystes veulent nous faire entendre le chant du coq, c’est plutôt le chant du cygne !

Mais si Nicolas Sarkozy veut revenir en 2017, tous à l'UMP se rangeront derrière lui...

Non, car en coulisse les parlementaires UMP sont agacés par l'ancien président. Il ne faut pas oublier que la droite a perdu toutes les élections depuis dix ans ! Ils ne veulent pas d'un duel Sarko-Fillon en 2017, ça leur rappelle les affrontements Giscard-Chirac ou Chirac-Balladur. Donc même si Nicolas Sarkozy l'emporte haut la main dans le cœur des sympathisants de droite, pour 2017 rien n'est gagné...

Et Nicolas Sarkozy au fait ? Où en est le grand absent d'Arcachon ?

Selon ses proches, il est furieux de l'idée d'un inventaire de son quinquennat, et il a eu cette phrase incroyablement méprisante pour les ténors de l'UMP : « Je ne suis pas de ce monde-là... Qu'il fasse ce qu'ils veulent ! » Le rendez-vous d'Arcachon sert à une chose : constituer ce que l'on appelle un réseau dormant en matière d'espionnage. Si le chef revient, tous les membres du réseau sont opérationnels. Sauf qu'on a du mal à les imaginer se réveiller tant le réseau est assoupi....

Véronique Jacquier