BFMTV

Législatives: Henri de Castries soutient la fille de Brigitte Macron

Henri de Castries.

Henri de Castries. - ERIC PIERMONT - AFP

Henri de Castries était pressenti pour devenir ministre de François Fillon. Il se retrouve aujourd'hui à soutenir Thibaut Guilluy, dont la suppléante n’est autre que Tiphaine Auzière… la fille de Brigitte Macron.

D’ultra-filloniste à macroniste. Henri de Castries, proche ami et inspirateur du programme économique de François Fillon pour la campagne présidentielle, a décidé d’appuyer un des candidats d’Emmanuel Macron aux législatives. En l’occurrence, Thibaut Guilluy, candidat dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais, dont la suppléante n’est autre que Tiphaine Auzière… la fille de Brigitte Macron.

Dans une vidéo publiée dimanche sur le compte twitter de Thibaut Guilluy, Henri de Castries fait l’éloge de ce chef d’entreprise engagé dans le domaine de l’insertion:

"Je connais Thibaut Guilluy depuis une dizaine d’années. La première fois que je l’ai rencontré, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir en face de moi quelqu’un qui sortait du commun. C’est quelqu’un d’exceptionnel parce que c’est quelqu’un qui a une très forte capacité d’écoute, une très forte attention aux autres. Et c’est quelqu’un qui est un entrepreneur social ou un 'social-entrepreneur' dans l’âme. C’est quelqu’un qui a compris ce qu’était l’évolution de notre société (…). Et ce que je trouverai formidable, si Thibaut pouvait accéder à l’Assemblée nationale, c’est qu’on aurait là quelqu’un qui a une véritable expérience de terrain".

Rétrospectivement, le choix d’Henri de Castries de soutenir un aspirant-député de la "République en marche" peut prêter à sourire.

Car l’ex-patron d’Axa a été l’un des plus fervents soutiens de François Fillon pour la présidentielle. Beaucoup le donnaient d’ailleurs ministre du candidat de LR en cas de victoire de ce dernier.

En outre, Henri de Castries n’a pas mâché ses mots contre Emmanuel Macron pendant la campagne. "Macron, c’est de la tisane, Fillon, c’est de la vitamine", assurait-il le 9 mars sur Europe 1. Et dans un entretien au journal suisse Le Temps début avril, il expliquait le succès du fondateur d’En Marche! par le "syndrôme de la voiture d’occasion":

"L’annonce est séduisante. Le prix vous convient. Son propriétaire vous a charmé au téléphone ou sur Internet. Mais tout change lorsque vous examinez le véhicule et que vous soulevez le capot".

edit 16h35

La communication d'Henri de Castries a pris soin de préciser auprès de BFMTV.com qu'il "ne soutient pas Tiphaine Auzière, qu'il ne connaît pas". "Il soutient uniquement Thibaut Guilluy, parce que c'est un entrepreneur reconnu dans son travail", a-t-on ajouté.

dossier :

Brigitte Macron

Ghislain de Violet