BFMTV

Le Foll sur RMC : « Depuis un an, Hollande a gardé son cap »

Stéphane Le Foll

Stéphane Le Foll - -

Stéphane Le Foll était invité sur RMC ce jeudi matin. Bloqué dans un train entre Le Mans et Paris après un accident voyageur, le ministre de l’Agriculture a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin par téléphone depuis son TGV. Collaborateur discret de François Hollande depuis 11 ans, il a une nouvelle fois apporté son soutien au chef de l’Etat.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi matin à 8h35. Coincé dans un train, il n'a pu être là que quelques minutes par téléphone. Très proche de François Hollande, le ministre a son oreille et lui conseille de plus aller en province, ne pas brouiller son message avec trop de lois et lancer de grands investissements.

A propos du moral des citoyens :
8h47 - Stéphane Le Foll : « L’Europe a une responsabilité majeure. On ne sortira de cette crise que par l’Europe. L’Europe est à la fois la condition de la sortie de la crise, et elle peut être perçue comme celle qui l’empêche. Donc il faut retrouver un discours offensif à l’échelle européenne ».

8h46 - Stéphane Le Foll : « Dès son arrivée, François Hollande a plaidé pour soutenir la croissance. On a déjà progressé avec le pacte de croissance, et on continuera. Maintenant, tout le monde a compris qu’on ne peut pas avoir qu’une réduction drastique des budgets. Il faut être capable de soutenir la croissance ».

8h45 - Stéphane Le Foll : « Avec les plans sociaux qui sont arrivés en rafale, nous avons tenu le cap. Maintenant, il y a une phase plus offensive qui arrive, avec la Banque publique d’investissement, sur la croissance européenne et sur la question de l’investissement en France ».

8h42- Stéphane Le Foll : « Il faut se coordonner, mettre autour du Premier ministre l'ensemble des lois, des mesures, c'est fait, mais pas assez je pense. Il y a surement et il y a toujours moyen d’améliorer les choses. Le premier ministre en est conscient. Cette idée de manque d’autorité de François Hollande est fausse. Il y a une honnêteté par rapport a ce qu’a été le discours du projet présidentiel et sa mise en œuvre. Par exemple, la justice. Elle agit en totale indépendance, c’est un changement profond ».

A propos d'un possible remaniement :
8h41 - Stéphane Le Foll : « Je suis ministre de l’Agriculture, ce n’est pas ma responsabilité. Mais durant toute cette année, il y a eu des projets de loi, ce gouvernement travaille ».

A propos d’un supposé échange musclé entre François Hollande et Stéphane Le Foll :
8h40 - Stéphane Le Foll : « C’est totalement faux, je n’ai même pas rencontré le président à cette date ».

A propos des titres de la presse magazine, qui s’en prennent souvent à François Hollande :
8h40 - Stéphane Le Foll : « François Hollande tiendra son cap, en particulier sur la question de la réduction du déficit budgétaire. Il tient sa ligne, malgré les commentaires de la presse. C’était le cas quand il était candidat il y a longtemps et qu’on disait qu’il n’avait aucune chance ».

A propos de l’anniversaire d’un an de présidence Hollande :
8h36 - Stéphane Le Foll : « J’emploierai l’adjectif ténacité. Le président a gardé son cap et été tenace, au-delà des vicissitudes, des aléas, des difficultés. Cette première année a été celle où le socle du quinquennat a été voté, adopté. Nous avons fait face ».

Revivez la matinale de Bourdin & Co de ce jeudi 2 mai

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin