BFMTV

Matthieu Orphelin, député LaREM et proche de Hulot: "Sa décision doit sonner comme un électrochoc"

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, à droite, serre la main de Matthieu Orphelin, alors candidat LaREM à la députation dans le Maine-et-Loire.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, à droite, serre la main de Matthieu Orphelin, alors candidat LaREM à la députation dans le Maine-et-Loire. - Jean-Sébastien Evrard - AFP

Matthieu Orphelin, député La République en marche dans le Maine-et-Loire et proche de Nicolas Hulot, a pris la démission du ministre comme un signal pour "faire beaucoup plus".

Nicolas Hulot a annoncé ce mardi matin sa démission du poste de ministre de la Transition écologique et solidaire, sans l'annoncer au préalable au président de la République ni au Premier ministre. 

Pour Matthieu Orphelin, député LaREM du Maine-et-Loire et proche de Nicolas Hulot, "sa décision (...) de quitter le gouvernement doit sonner comme un électrochoc". 

"Pour tout le monde. Il faut faire plus, beaucoup plus. Pour le climat, la biodiversité, l'environnement, la solidarité", a poursuivi celui qui a oeuvré pour la campagne de Nicolas Hulot lors de la primaire écologiste de 2011. 

L'élu de la majorité a estimé qu'il fallait "changer de modèle et de priorités". "Pour l'instant, nous allons dans le mur malgré les avancées obtenues lors de cette première année de mandat", a-t-il complété dans un communiqué. 

L.A.