BFMTV

Le patron de LaREM a-t-il proposé, comme le dit Wauquiez, la création d'une nouvelle tranche d'imposition?

Le délégué général de La République en marche a été directement interpellé par son homologue des Républicains sur la question fiscale lors du débat organisé ce mercredi soir sur notre antenne.

C'est l'écueil récurrent des grands débats télévisés: donner le sentiment de s'empêtrer dans ses contradictions. Ce mercredi soir sur notre antenne, à l'occasion de notre débat "La crise, et après", le délégué général de La République en marche, Stanislas Guerini, a été directement interpellé par Laurent Wauquiez sur la fiscalité. Un sujet hautement sensible, sur lequel le parti présidentiel a récemment tenté de se singulariser dans le cadre du grand débat national. 

"M. Guerini, vous ne pouvez pas venir sur ce plateau et dire, 'nous on est pour les baisses d'impôts'. (...) Quand vous proposez une tranche supplémentaire d'impôt sur le revenu, c'est baisser les impôts?", a demandé le président des Républicains. 

Et Laurent Wauquiez de citer, pour appuyer son propos, un tweet dans lequel Stanislas Guerini semble aborder la question de la création d'une nouvelle tranche d'imposition. "Je n'ai pas proposé ça", a répondu le député de Paris.

Pas de proposition claire mais une volonté de s'y attaquer

Dans le tweet en question, agrémenté d'une séquence d'interview accordée par Stanislas Guerini à Franceinfo le 4 février, l'intéressé écrit que "tous les sujets sont sur la table", citant "niches fiscales, nouvelle tranche d'imposition" et "droits de succession". L'option de la nouvelle tranche, en tant que telle, n'est en revanche pas évoquée de vive voix dans l'entretien; elle est confinée au tweet lui-même.

"Les questions de la progressivité de l'impôt et de la justice fiscale sont au cœur du" grand débat, poursuit-il, ajoutant que le gouvernement et le parti présidentiel devaient "s'en saisir pleinement". 

Point, donc, de proposition clairement définie sur le sujet, mais une volonté de s'y attaquer. Malgré tout, en plateau ce mercredi, Stanislas Guerini a assuré que le tweet cité par Laurent Wauquiez n'était pas de lui. "Vous avez dû vous tromper de compte Twitter. (...) C'est @StanGuerini mon compte Twitter, pour que tout le monde puisse vérifier ça", a-t-il ironisé.

Jules Pecnard