BFMTV

La cote de confiance de Hollande sous 50%, selon l'institut CSA

-

- - -

Les cotes de confiance de François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont accusé un recul sensible en août, selon l'observatoire politique CSA-Les Echos diffusé jeudi. Selon une grande majorité de l'opinion, le gouvernement n'agit pas assez face à la crise et au chômage.

Les cotes de confiance de François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont accusé un recul sensible en août, selon l'observatoire politique CSA-Les Echos diffusé jeudi. Selon une grande majorité de l'opinion, le gouvernement n'agit pas assez face à la crise et au chômage.
La cote du chef de l'Etat a reculé de cinq points pour passer sous la barre symbolique de 50% (à 49%). Celle de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault a diminué parallèlement de quatre points, à 49%.
Selon l'institut CSA, cette baisse de confiance dans le couple exécutif concerne surtout les jeunes de 18 à 24 ans et les personnes âgées de 65 ans et plus. Par ailleurs, sa cote diminue de six points auprès des sympathisants du Parti socialiste (84% pour François Hollande et 80% pour Jean-Marc Ayrault).

Le couple exécutif jugé trop passif face au chômage

72% des personnes interrogées ont le sentiment que le gouvernement n'est pas suffisamment actif face à la crise économique et au chômage. Même au sein du Parti socialiste, ce jugement est majoritairement partagé (49% contre 47% exprimant un avis opposé).
L'ex-Premier ministre UMP François Fillon reste la personnalité politique préférée des Français, avec 55% d'images positives (-1), devant un autre ancien Premier ministre de droite, Alain Juppé, (53%, +1) et l'actuel ministre de l'Intérieur socialiste Manuel Valls (49%, -1).
Parmi les sympathisants de droite, François Fillon recule de 4 points (87%) et devance toujours l'ancien président Nicolas Sarkozy (80%, -7). Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, qui s'apprête à annoncer sa candidature à la présidence du parti déjà convoitée par François Fillon, perd d'un mois sur l'autre 18 points à 56%.
Ce sondage a été réalisé par téléphone les 21 et 22 août auprès d'un échantillon national représentatif de 998 personnes âgées de 18 ans et plus.

La Rédaction avec Reuters