BFMTV

L'appel du pied du président de Sens commun à Marion Maréchal-Le Pen

Le président de Sens commun a lancé un appel à Marion Maréchal-Le Pen.

Le président de Sens commun a lancé un appel à Marion Maréchal-Le Pen. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

L'ex-députée FN du Vaucluse a quitté la politique mais reste au centre du jeu.

C'est un appel du pied en bonne et due forme. Dans les colonnes du magazine L'Incorrect, qui se présente comme "le mensuel de toutes les droites", dans l'édition du mois d'octobre, le président de Sens commun évoque celle qui reste dans de nombreux esprits (de droite) malgré son retrait de la politique: Marion Maréchal-Le Pen. L'émanation politique de la Manif pour tous est hébergée par Les Républicains, mais Christophe Billan ne se dit pas opposé en soi au Front national.

Dans un entretien rapporté par nos confrères du Lab, il dit ne pas "redouter la plupart des thématiques" abordées par le parti de Marine Le Pen: la patrie, l'identité, l'Etat-nation, le contrôle des frontières... Et il ne cache pas son intérêt pour Marion Maréchal-Le Pen.

"Il ne faut s'interdire de parler avec personne et il faudra bien aller parler aux électeurs de droite qui ont quitté LR. Nous avons parlé avec Marion Maréchal-Le Pen et nous l'avons assumé. Le problème de Marion Maréchal-Le Pen reste le nom Le Pen et non la plupart de ses idées. (...) Si Marion Maréchal-Le Pen vient demain avec ses idées, rejoindre une plateforme, cela ne me posera aucun problème", explique-t-il.

Plusieurs de ses proches dans le magazine

Des propos qui, tenus dans cette publication, laissent peu de place à l'ambiguïté. Plusieurs membres de la rédaction de ce mensuel sont en effet des proches de l'ancienne députée: Arnaud Stephan, directeur de la communication et reporter, était son assistant parlementaire et Damien Rieu, reporter pour le magazine, son chargé de communication numérique à la région Paca.

Quant à Jacques de Guillebon, amie de la nièce de Marine Le Pen, il est également directeur de la rédaction et l'un des trois auteurs de cet entretien de Christophe Billan. De quoi maintenir en vie le courant que Marion Maréchal-Le Pen a laissé orphelin en quittant - temporairement - la politique. 

Charlie Vandekerkhove