BFMTV

L'appel à la discrétion des musulmans de Jean-Pierre Chevènement moqué sur Twitter

Jean-Pierre Chevènement le 9 avril 2015 à l'Elysée

Jean-Pierre Chevènement le 9 avril 2015 à l'Elysée - Patrick Kovarik - AFP

"Les musulmans seraient bien inspirés de faire preuve de discrétion, comme les autres". Les propos de Jean-Pierre Chevènement - pressenti pour prendre la présidence de la Fondation pour les œuvres de l'islam de France - qui ont choqué, ont été tournés en dérision sur les réseaux sociaux. Revue de tweets, tout en humour et ironie.

Volée de tweets. Et nouvelle polémique pour Jean-Pierre Chevènement, déjà au cœur d'une controverse sur sa possible nomination à la tête de la Fondation pour les œuvres de l'islam de France. Dans une interview au Parisien, l'ancien ministre - très pointilleux sur la laïcité - a appelé lundi les musulmans à la discrétion

"Les musulmans, comme tous les citoyens français, doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté. Mais il faut aussi qu'ils comprennent que, dans l'espace public où se définit l'intérêt général, tous les citoyens doivent faire l'effort de recourir à la 'raison naturelle'. Le conseil que je donne dans cette période difficile - comme le recteur de la mosquée de Bordeaux - est celui de discrétion." 

Des "propos ambigus voire malsains"

Une invitation à la sobriété qui a choqué. Samia Ghali, sénatrice PS des Bouches-du-Rhône et maire des XVe et XVIe arrondissements de Marseille, a dénoncé des "propos ambigus voire malsains" prononcés par l'homme pressenti pour devenir le nouveau président de l'organisme qui aura pour principale mission la construction et la gestion des lieux de culte.

Ce mardi, Jean-Pierre Chevènement, fondateur du Mouvement républicain et citoyen, a réitéré son appel à la réserve sur Europe 1. "Les musulmans seraient bien inspirés de faire preuve de discrétion, comme les autres", alors que les polémiques sur le burkini se succèdent.

Comme Samia Ghali, de nombreux internautes ont moqué et tourné en dérision l'amalgame fait par Jean-Pierre Chevènement entre la majorité silencieuse des Français de confession musulmane et les quelques intégristes qui font parler d'eux. Mais sur Twitter, ce sont souvent l'humour et l'ironie qui l'ont emporté. 

Certains internautes se sont amusés de cette confusion, les twittos y allant de leurs propositions pour se faire "discret", sous le hashtag #MusulmanDiscret.

C.H.A.