BFMTV

Jean-Pierre Chevènement veut créer "des ponts avec nos concitoyens musulmans"

Au micro d'Europe 1, le nouveau président de la Fondation pour l'islam de France est revenu sur son nouveau mandat, et sur les orientations qu'il compte donner à sa fonction. 

Alors que certaines voix s'élèvent pour critiquer le choix de l'ancien ministre, Jean-Pierre Chevènement compte bien assumer sa fonction. "Beaucoup de choses sont à faire pour créer des ponts avec nos concitoyens musulmans" a estime le "Che", pour qui la France traverse un "temps d'épreuves".

Nouvel appel à la "discrétion"

En pleine polémique autour du port du burkini, l'ancien candidat à la présidentielle a par ailleurs réaffirmé son appel à la "discrétion" pour les musulmans de France. "Les musulmans seraient bien inspirés de faire preuve de discrétion, comme les autres" a précisé l'ex-ministre.

Tout en affirmant que "les gens sont libres de se baigner comme ils veulent", il a également rappelé que les arrêtés municipaux pouvaient intervenir pour "protéger l'ordre public". Avant d'affirmer que la Fondation qu'il dirigera n'interviendra pas dans ce genre de débat. 

"La Fondation pour l'Islam de France n'interviendra pas dans le domaine cultuel mais dans la formation profane des imams par exemple" selon Jean-Pierre Chevènement.

P.A.