BFMTV

Juppé: pour 2017, "ça se jouera sur la personnalité" avec Sarkozy

Alain Juppé a été élu "homme politique de l'année" par le magazine GQ.

Alain Juppé a été élu "homme politique de l'année" par le magazine GQ. - Nicolas Tucat - AFP

Désigné "homme politique de l'année 2014" par le magazine GQ, l'ancien Premier ministre estime que le duel qui l'opposera très probablement à Nicolas Sarkozy dans son propre camp pour être le candidat de la droite en 2017 ne se fera par sur les projets qu'ils porteront. Il s'explique.

Le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, désigné mercredi "homme politique de l'année 2014" par le magazine GQ France, estime qu'avec Nicolas Sarkozy, "ça se jouera sur la personnalité" pour la présidentielle de 2017, dans un entretien à ce mensuel masculin branché, dans son numéro de décembre.

Avec l'ancien président de la République, "je ne suis pas sûr que la différence se fasse sur les projets". "Nous appartenons à la même famille politique. Ca se jouera sur la personnalité et la confiance que les Français accorderont à l'un ou à l'autre", déclare-t-il dans une allusion à la personnalité clivante de son rival.

"Réunir" les Français

Rappelant son "triptyque 'apaiser, rassembler, réformer'", Alain Juppé estime qu'il "ne faut pas opposer les Français les uns aux autres mais au contraire les réunir autour des valeurs fondamentales de la République".

"Durant ma campagne pour la primaire de l'UMP" en 2016, "j'ai l'intention de dire 'voilà les réformes que je propose'. Intelligemment, sur la durée, après discussion", ajoute-t-il en confiant avoir "la politique dans le sang".

"J'ai commencé assez tard, à 30 ans. Je n'avais jamais été militant dans un parti. J'ai le sentiment d'avoir voué ma vie à la politique. Et j'ai envie de continuer jusqu'au bout", prévient-il.

Il succède à Bertrand Delanoë

Alain Juppé, 69 ans, a été désigné "homme politique de l'année" par la rédaction et les lecteurs de GQ. Il succède notamment dans cette catégorie à l'ancien maire PS de Paris, Bertrand Delanoë (2013), au leader du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon (2012) et à l'ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg (2011).

En tête de la plupart des sondages, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac a déjà été récompensé fin septembre du Prix 2014 de l'humour politique, décerné par le Press Club, pour sa petite phrase: "En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi !"

Jé. M. avec AFP