BFMTV

Mariage pour tous: quand Guillaume Peltier sous-titre Nicolas Sarkozy

Guillaume Peltier a évoqué la nouvelle posture de Nicolas Sarkozy sur le Mariage pour tous, ce lundi soir sur BFMTV.

Guillaume Peltier a évoqué la nouvelle posture de Nicolas Sarkozy sur le Mariage pour tous, ce lundi soir sur BFMTV. - Capture BFMTV

Le fondateur du courant de la Droite forte était l'invité de BFMTV, ce lundi soir. Il est revenu sur la nouvelle position adoptée par Nicolas Sarkozy au sujet de la loi Taubira sur le Mariage pour Tous, qu'il souhaite désormais abroger. Un terme que Guillaume Peltier a souhaité "clarifier".

Nicolas Sarkozy a décidément fait un pari risqué, ce week-end, en se prononçant pour l'abrogation de la loi Taubira sur le Mariage pour tous, devant l'association "Sens commun". Alors que plusieurs voix se sont élevées au sein même de l’UMP pour dénoncer cette prise de décision, Guillaume Peltier, invité de BFMTV, a souhaité lundi "clarifier" les propos de l’ex-président de la République.

"Sarkozy a toujours eu une position claire en privé"

Avec sa sortie, l’ancien chef d’Etat, désormais candidat pour la présidence de l’UMP avec en ligne de mire 2017, a-t-il cédé à la foule qui lui hurlait d’abolir la loi Taubira? "Non", a tranché le fondateur du courant de la Droite forte, sur notre antenne.

Au sujet du mariage homosexuel, Guillaume Peltier l’assure: "Nicolas Sarkozy, tel que je l’ai rencontré ces derniers mois et ces dernières années, a toujours eu une position claire en privé, qu’il a d’ailleurs dévoilée samedi". En l’occurrence, il s'agit de réécrire "en profondeur cette loi qui crée une instabilité juridique sur la question de la PMA", a-t-il encore affirmé.

"Sans rétroactivité, bien sûr"

Or, comme d'aucuns l’ont souligné depuis samedi, réécrire un texte de loi et l’abroger ne revient pas du tout à la même chose. Que souhaite donc vraiment le probable futur président de l’UMP? "On peut jouer sur les mots" a répondu Guillaume Peltier, avant d’entrer dans le détail.

"Premièrement, il (Nicolas Sarkozy, ndlr) veut une loi qui interdise la PMA et la GPA aux couples homosexuels", a poursuivi le maire de Neung-sur-Beuvront. "Deuxièmement, à partir de 2017, il ne veut plus d’adoption pour les couples homosexuels, sans rétroactivité, bien sûr".

Dernière chose, "et c’est là que Nicolas Sarkozy propose une solution d’équilibre", explique Guillaume Peltier, "il nous faut reconnaître les amoureux homosexuels, les unions homosexuelles". Soit un projet d’union civile, déjà proposé dans le passé par l’ancien locataire de l’Elysée, qui n’avait pu le mettre en œuvre, la faute "aux crises" qu’il a dû affronter durant son quinquennat, a encore justifié l'ancien vice-président de l'UMP.

Une promesse pour l'UMP

Nathalie Kosciusko-Morizet, qui avait été la porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2012, mais aussi les anciennes ministres Valérie Pécresse et Nadine Morano, se sont montrées très mitigées face à l’annonce de leur ancien chef de file. L’épineuse question du Mariage pour tous est-elle une nouvelle fois en train de diviser l’UMP, quand bien même Nicolas Sarkozy souhaite au contraire "rassembler" toute sa famille politique? "Les débats ont toujours raison et les sifflets ont toujours tort", répond le fondateur de la Droite forte. "Respectons les positions de chacun de manière apaisée", a-t-il appelé.

"On est très nombreux et très majoritaire à la base à souhaiter la suppression de la loi Taubira qui crée un inconfort, une instabilité et des dérives juridiques lourdes et qui s’en prend à un équilibre fondamental: le droit de chaque enfant à disposer d’un père et d’une mère," a toutefois souhaité préciser Guillaume Peltier.

Peltier répond à Valls

Quelques minutes avant l'arrivée de Guillaume Peltier sur le plateau de BFMTV, le Premier ministre Manuel Valls s'est vivement attaqué à Nicolas Sarkozy. Selon-lui, l'ex-président de la République a "cédé à une foule" en défendant désormais l'abrogation de la loi Taubira sur le mariage homosexuel. De "l'indécence", a vertement répondu Guillaume Peltier.

D'après une enquête de l'Ifop pour le site Atlantico, 68% des Français sont désormais favorables aux unions homosexuelles, dont 58% de sympathisants UMP contre 33% en janvier 2013.

Jé. M.