BFMTV

Jacob accuse la présidence de l'Assemblée de laxisme avec les Insoumis

Christian Jacob

Christian Jacob - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Pour Christian Jacob, le Perchoir fait preuve d'une "permissivité sans limite" dans la conduite des débats.

Le dernier coup d'éclat de La France insoumise à l'Assemblée nationale ne fait pas rire Les Républicains. Pour dénoncer la baisse de cinq euros des APL prévue par le gouvernement, Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière ont apporté mercredi dans l'hémicycle un panier de provisions contenant cinq euros de courses. Un "happening" qui n'a pas été du goût du président du groupe LR, Christian Jacob. Le député de Seine-et-Marne a ainsi dénoncé la "permissivité" de la présidence de l'Assemblée, chahutée en séance ces derniers jours.

"On voit que certains de nos collègues, et notamment de La France insoumise testent la présidence de notre Assemblée régulièrement, testent sa permissivité, qui se trouve être sans limite", s'est-il offusqué. "On est passé du sans cravate au sans veste, maintenant les paniers à provisions arrivent dans l'hémicycle. Je veux simplement poser la question: jusqu'où va-t-on aller? Est-ce qu'on va avoir des séances où on peut venir en short et en tongs, est-ce qu'on va venir avec des cagettes de tomates et se les échanger d'une tribune à l'autre?" Des tomates, non, mais des livres, oui, comme le montre ces images de Christian Jacob, recevant un exemplaire dédicacé du livre de... Jean-Luc Mélenchon: 

"Il y a un moment, soit il y a une police dans cette Assemblée, le président est capable de tenir cette police, ou alors le président n'est pas capable de la tenir et on considère qu'il n'y a plus de règlement. Il y a des limites à trouver. Comme on dit chez le paysans: 'Passé les bornes, il n'y a plus de limite'. Où va-t-on s'arrêter?", s'est inquiété le chef de file des députés Les Républicains.

Louis Nadau