BFMTV

Hollande réussit ce que la droite de Sarkozy a raté !

Véronique Jacquier

Véronique Jacquier - -

Nicolas Sarkozy ne veut pas revenir en politique mais pourrait y être obligé, pour la France, à cause de la gravité de la situation : ces propos ont été rapportés par le magazine Valeurs Actuelles. Pourtant, François Hollande est justement en train de réussir là où la droite de Nicolas Sarkozy a échoué.

Le gouvernement s'apprête à lancer une nouvelle cure d'austérité et d’économies à hauteur de quatre milliards d'euros demandés aux ministères en fin de semaine. François Hollande assume l'austérité, la rigueur, même s'il se garde bien de prononcer ces mots. Quatre milliards d'économies, il faut bien comprendre ce que cela veut dire : Christiane Taubira doit ainsi économiser 82 millions d'euros et ne sait pas où les trouver, et c’est vraiment la première fois sous la 5e République que l'Etat va réduire son train de vie. Nicolas Sarkozy n'avait pas osé : en 2011 et 2012, le gouvernement s'était contenté de stabiliser les dépenses. Autre chantier auquel s'attaque le président : les retraites. Incroyable ! Jamais un gouvernement socialiste n'a voulu mettre les mains dans le cambouis et le passage à 62 ans voulu par François Fillon avait été combattu par la gauche. Maintenant, le chef de l'Etat espère une négociation entre les partenaires sociaux avant l'été La droite aurait rêvé que ça se passe comme ça pour aller à l'époque encore plus loin que l'allongement à 62 ans.

Tout ce que Nicolas Sarkozy a rêvé, François Hollande le fait ?

Pas tout. Attendons de voir si François Hollande va au bout des choses, mais lundi le chef de l'Etat a annoncé une réforme de la formation professionnelle : c'était mot pour mot le même discours, le même constat que Nicolas Sarkozy il y a un an pendant la campagne présidentielle ! A l'époque, la gauche avait accusé l'ancien président de vouloir un peu plus précariser les salariés et les chômeurs. Lundi, l'annonce de François Hollande est passée comme une lettre à la poste.

Mais il y a des reformes à faire qui ne sont ni de droite ni de gauche : c'est pour cela que l'opinion les accepte…

Etonnement, en ce moment, c'est la gauche de la gauche qui digère le moins la politique de François Hollande. Evidemment, le président ne fait pas une politique de droite, mais il est en train d'assumer son virage social-démocrate et on a assisté mardi à une petite révolution : la gauche du PS dans la rue pour dire non à la réforme du marché du travail portée par des socialistes ! Une gauche allergique à des mots comme flexisécurité et compétitivité... François Hollande ne craint pas cette gauche, mais il peut néanmoins échouer comme Nicolas Sarkozy a échoué. Pas facile de faire avancer un pays qui accepte de ne plus être au premier rang et qui refuse les sacrifices. Ce qui manque à François Hollande, c'est une vision, c'est d'emmener les français dans une aventure collective qui colle à ses projets.

Retrouvez le Parti Pris de Véronique Jacquier du 5 mars 2013.

Véronique Jacquier