BFMTV

Hollande: le 49-3 "convenait" dès lors qu'une "minorité" bloquait

Selon François Hollande, le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti".

Selon François Hollande, le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti". - Capture BFMTV

François Hollande a estimé ce mercredi en conseil des ministres que le recours au 49-3 pour la loi travail "convenait" dès lors qu'une "minorité" de parlementaires "bloquait" son adoption, selon le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Le président Hollande a déclaré que la décision de recourir au 49-3 "convenait dès lors qu'il y avait une minorité qui bloquait l'adoption de cette loi malgré les propositions de compromis qui avaient été faites", a dévoilé Stéphane Le Foll lors de son compte rendu hebdomadaire du conseil des ministres.

Une partie des "frondeurs" du PS ont maintenu leur opposition à la loi travail mardi matin après une réunion à Matignon avec Manuel Valls, ce qui a conduit l'exécutif à recourir au 49-3. Stéphane Le Foll a assuré que "l'ambiance" lors du conseil des ministres avait été "tout à fait sereine". "Il faut, a dit le président de la République, rappeler que cette loi vise à la fois à conforter les droits des salariés", a-t-il poursuivi, évoquant "en particulier le Compte personnel d'activité et la négociation dans l'entreprise (...) avec les syndicats". François Hollande, a ajouté Stéphane Le Foll, a également indiqué en conseil des ministres qu'il était "déterminé à défendre ce projet de loi, à l'expliquer" et "qu'il allait se mobiliser" pour le défendre.

A.M avec AFP