BFMTV

Hollande juge que le détail des réformes relève de la France

François Hollande à l'Elysée aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel. Le président a déclaré qu'il respectait les recommandations de la Commission européenne mais que les détails des réformes à mener en France relevaient de sa souveraineté. /P

François Hollande à l'Elysée aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel. Le président a déclaré qu'il respectait les recommandations de la Commission européenne mais que les détails des réformes à mener en France relevaient de sa souveraineté. /P - -

PARIS (Reuters) - François Hollande a déclaré jeudi qu'il respectait les recommandations de la Commission européenne mais que les détails des...

PARIS (Reuters) - François Hollande a déclaré jeudi qu'il respectait les recommandations de la Commission européenne mais que les détails des réformes à mener en France relevaient de sa souveraineté.

La Commission européenne a demandé à Paris de faire des réformes de structure, notamment en matière de retraites, tout en lui accordant deux ans de plus, jusqu'en 2015, pour parvenir à ramener son déficit public à 3% de son Produit intérieur brut.

"La méthode, les mesures, c'est de la responsabilité de la France", a dit le président lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Le détail, les procédures, les manières de faire relèvent de la responsabilité du gouvernement et de l'Etat, sinon il n'y aurait pas de souveraineté possible. La souveraineté elle doit être dans la mise en oeuvre", a-t-il souligné.

"La Commission donne des recommandations, elle ne dit pas à la place des Etats ce qu'ils doivent faire."

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse