BFMTV

Hollande-Gayet : Valérie Trierweiler veut en sortir "dignement"

-

- - -

François Hollande et Valérie Trierweiler seraient en train de "réfléchir" à une clarification de leur situation, selon l'avocate de l'ex-Première dame.

François Hollande et Valérie Trierweiler "réfléchissent" à une "clarification" de la situation de leur couple, a indiqué jeudi l'avocate de la première dame, Me Frédérique Giffard, ajoutant que sa cliente souhaite sortir "le plus dignement possible" de l'affaire provoquée par les révélations de Closer.

"Le président de la République et ma cliente réfléchissent", a déclaré au site lefigaro.fr l'avocate, qui avait déjà représenté Valérie Trierweiler dans le procès qui l'opposait aux auteurs du livre "La Frondeuse". "La décision n'appartient qu'à eux", a-t-elle ajouté.

Pour Me Giffard, "imaginer que (sa cliente) puisse vouloir instrumentaliser sa détresse est totalement contraire à sa personnalité et à sa façon de concevoir les rapports humains, basée sur la franchise". "Elle souhaite réellement que toute cette affaire puisse se résoudre pour en sortir le plus dignement possible", a-t-elle assuré.

"Pression médiatique et politique"

"Il est très difficile pour Valérie Trierweiler d'être sereine face à cette pression médiatique et politique", a souligné l'avocate, tout en indiquant que sa cliente était "consciente qu'une clarification s'impose".

La compagne de François Hollande a quitté samedi en milieu d'après-midi l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière pour la résidence présidentielle de la Lanterne, en lisière du parc du château de Versailles. Valérie Trierweiler avait été hospitalisée le 10 janvier, après un "coup de blues" provoqué par la révélation de la liaison du président avec l'actrice Julie Gayet.

La rédaction