BFMTV

Régionales dans les Hauts-de-France: Gérald Darmanin hésite à rejoindre la liste LaREM à cause de Xavier Bertrand

Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin à l'Elysée à Paris, le 28 avril 2021

Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin à l'Elysée à Paris, le 28 avril 2021 - GONZALO FUENTES © 2019 AFP

Le ministre de l'Intérieur a refusé de s'exprimer, ce mercredi, sur sa potentielle figuration dans la liste LaREM pour les régionales dans les Hauts-de-France. Et pour cause: selon nos informations, Gérald Darmanin hésite à se présenter sur une liste opposée à celle de son ami Xavier Bertrand.

Une amitié plus forte que la politique? Tandis que le JDD affirme ce mercredi que Gérald Darmanin sera présent en dernière position sur la liste LaREM pour les élections régionales des Hauts-de-France, son entourage nous indique que rien n'est tranché à ce stade.

L'un des proches du ministre confie à BFMTV qu'il "traîne des pieds pour figurer sur la liste", et cela à cause des relations amicales qu'il entretient avec l'actuel président de la région: Xavier Bertrand, candidat à la présidentielle de 2022.

"Il traîne des pieds"

"Même s'il soutient évidemment la candidature de la majorité, Xavier Bertrand est un de ses amis. Il traîne des pieds, à l'idée de figurer sur la liste qui se présentera contre Xavier Bertrand, par amitié pour lui", confie ce proche à BFMTV.

Gérald Darmanin et Xavier Bertrand se connaissent de longue date et viennent tous deux du même parti politique que sont aujourd'hui les Républicains. S'ils ne partagent plus la même étiquette politique - Gérald Darmanin aujourd'hui à LaREM et Xavier Bertrand ayant quitté en 2017 sa famille politique - les deux individus prennent garde à ne pas trop s'attaquer.

Refus immédiat du ministre d'être tête de liste

Preuve en est lorsque Xavier Bertrand, en décembre dernier, avait pris la défense du ministre de l'Intérieur lors de l'examen de la proposition de loi Sécurité Globale. Le président des Hauts-de-France avait alors estimé que "le responsable de tout cela [était] le Président de la République" et se refusait à critiquer son ancien poulain.

"Arrêtons de le rendre responsable des tensions dans le pays. Je ne suis pas l'avocat de Gérald Darmanin, je ne serai certainement pas son procureur", avait-il alors déclaré.

Plusieurs élus de la majorité présidentielle ont même envisagé à un moment de proposer au locataire de Beauvau la tête de liste LaREM dans les Hauts-de-France, poste occupé aujourd'hui par Laurent Pietraszewski. Gérald Darmanin avait cependant immédiatement refusé, pour la même raison: une amitié qui semble traverser les clivages politiques, au grand dam du président de la République.

Anne Saurat Dubois avec Hugues Garnier