BFMTV

Valls sur la SNCF: "Je n'ai pas compris le sens de cette grève"

BFMTV

"Depuis le départ, je n'ai pas compris le sens de cette grève. Ses motivations profondes doivent être comprises, ça n'est pas le cas, donc il faut que cette grève s'arrête" à la SNCF a expliqué le Premier ministre Manuel Valls, vendredi sur France Inter tandis que certains cheminots entament leur dixième jour de grève. "Il y a un texte de loi qui sera voté mardi. Il a été discuté, négocié, entre la direction SNCF et tous les syndicats", a-t-il rappelé.

Pour autant, Manuel Valls affirme: "Vous n'entendrez jamais de ma part des mots qui visent à disqualifier ou humilier des syndicats. [...] Dans ce pays qui aime le conflit social, la radicalité, la contestation, doivent s'imposer des règles, de l'apaisement."

Dans le dossier Alstom, qui devrait connaître son épilogue avant lundi, le Premier ministre s'est félicité de l'action du ministre de l'Economie Arnaud Montebourg. "Il a toute sa place au gouvernement", a-t-il estimé, coupant court à toute polémique. "Nous avons tous les deux cette même idée d'indépendance et de patriotisme économique", a assuré Manuel Valls.

Arnaud Montebourg n'a pas fait part d'une envie d'ailleurs ? "Au contraire", a répliqué le Premier ministre et "je suis très fier d'avoir au sein de mon gouvernement des personnalités qui comptent, qui ont du caractère, mais ont aussi le sens de l'intérêt général".

S.A.