BFMTV

Valls, l'arme anti-FN du gouvernement?

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls se rend mardi matin à Forbach en Moselle pour évoquer la sécurité

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls se rend mardi matin à Forbach en Moselle pour évoquer la sécurité - -

Le ministre de l'Intérieur est attendu mardi matin à Forbach pour y parler sécurité et tenter de couper l'herbe sous le pied du Front national.

L'exclusion de la gauche à l'issue du premier tour de la cantonale partielle de Brignoles est-elle un signal d'alarme pour la majorité? Celle-ci enregistre, en effet, une succession de revers électoraux depuis l'élection de François Hollande. C'est la raison pour laquelle, Manuel Valls, le plus "à droite" des ministres est envoyé au front contre le FN, avec une première étape à Forbach en Moselle. Qu'en pensent les députés socialistes?

"Ce n'est pas une bataille personnelle"

Chez les parlementaires PS, la mission reconquête de l’électorat incarnée par le ministre le plus populaire est pour certains salutaire. C'est l'avis de Sophie Dessus: "Je vais peut-être être dure, mais oui c'est indispensable. On a un ministre extrêmement populaire, qui explique que l'on a une ligne de conduite. Il est sévère mais juste", estime la députée de Corrèze.

Cette visite de Manuel Valls à Forbach sur l’un des nombreux terrains à reconquérir, personne n’ose la critiquer au Parti socialiste. Et de mettre en garde contre un éventuel combat personnel. "Ce n'est pas une bataille personnelle. C'est la bataille pour tout le gouvernement, pour tous les Français", assure Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée.

Pourtant cette mission reste difficile à assumer totalement. Dans l'entourage du ministre, on se défend de vouloir faire de Forbach la première étape d'une "tournée anti-FN".

M.G. avec Igor Sahiri et Nicolas Behar