BFMTV

Touraine: une loi sur la fin de vie d'ici la fin de l'année

Marisol Touraine

Marisol Touraine - -

La ministre de la Santé Marisol Touraine était l'invitée, mercredi matin, de BFMTV. Au menu: l'enquête à l'hôpital de Chambéry, Bouteflika hospitalisé.

L'enquête à l'hôpital de Chambéry, Bouteflika hospitalisé: la ministre de la Santé Marisol Touraine était l'invitée, mercredi matin de BFMTV et de RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de son interview:

# Suivi d'actualité: une enquête est lancée à l'hôpital de Chambéry

"Il y a un quatrième bébé qui est mort". Ce quatrième nourrisson "avait reçu une poche du laboratoire Marette", a confirmé la ministre de la Santé. "Oui, il avait reçu une poche de nutriment de ce laboratoire mais pas du même lot", a indiqué la ministre. Le laboratoire Marette avait fourni les poches de nutrition probablement à l'origine de la mort de trois nouveau-nés en décembre dans cet hôpital. La justice enquête sur le cas d'un 4e bébé décédé au mois de mars. "J'ai lancé une enquête au sein de l'hôpital de Chambéry et nous aurons tous les résultats la semaine prochaine", a-t-elle ajouté, précisant que "les poches Marette ne sont plus dans les hôpitaux".

# Loi: un texte sur la fin de vie d'ici la fin de l'année

"Une loi sur la fin de vie sera présentée d'ici la fin de l'année. Mais il faut donner du temps à la concertation. Ce sont des sujets douloureux", a également annoncé Marisol Tourraine. Sur ce genre de sujets, "il faut se donner du temps", a-t-elle également estimé.

# La précision: "L'Algérie va régler la facture pour Bouteflika"

Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, a été mardi à nouveau hospitalisé au Val-de-Grâce à Paris. Qui va payer? "C'est l'Algérie qui va régler les frais", a insisté la ministre de la Santé, peu à l'aise sur ce sujet. L'Algérie a précisé que l'état général d'Abdelaziz Bouteflika s'améliorait "de façon progressive".

# Le soutien: un président des économies

Qu'a pensé Marisol Touraine de la conférence de presse de François Hollande? Le président de la République a-t-il changé de cap? "Non, il a amplifié des orientations de l'emploi. Il poursuit le plan d'économies de l'Etat", a défendu la ministre.

H.F.