BFMTV

Terrorisme, délinquance: Taubira "pas assez sévère" pour 7 Français sur 10

Christiane Taubira, le 10 février 2015.

Christiane Taubira, le 10 février 2015. - Jewel Samad - AFP

73% des Français jugent la ministre de la Justice "pas assez sévère" contre la délinquance, selon un sondage.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, n'est "pas assez sévère" en matière de lutte contre la délinquance et contre le terrorisme pour plus de sept Français sur dix, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien et iTELE paru samedi.

D'après cette enquête d'opinion, la garde des Sceaux n'est "pas assez sévère" contre la délinquance pour 73% des personnes interrogées, 3% la jugeant "trop sévère" et 24% "ni trop ni pas assez".

Cible de la droite

Cible favorite de la droite, Christiane Taubira est étrillée par les sympathisants de l'opposition, qui sont 91% à ne pas la trouver assez sévère. Mais une majorité de sympathisants de gauche (53%) partage cet avis.

En matière de lutte contre le terrorisme, elle n'est "pas assez sévère" selon 72% des sondés (trop sévère pour 3%, ni trop ni pas assez pour 24%). La proportion atteint 88% chez les sympathisants de droite et 54% chez ceux de gauche.

Vue plutôt comme "un handicap"

Conclusion logique, la ministre est perçue comme "plutôt un handicap" pour le gouvernement chez 65% des personnes interrogées, "plutôt un atout" pour 33% (3% ne se prononçant pas). Elle demeure un atout toutefois chez une large majorité de sympathisants de gauche (63%).

En janvier, après les attentats de Paris, Christiane Taubira s'était montrée réticente quant à la peine d"indignité nationale envisagée par le gouvernement dans la lutte contre le terrorisme. "Ce serait un acte symbolique mais les symboles portent leurs charges (...) Ce n'est pas un symbole que, moi, j'aurais revendiqué", avait déclaré la garde des Sceaux, tout en reconnaissant qu'il revenait aux parlementaires de s'exprimer sur cette question.

méthodologie

Sondage réalisé les 12 et 13 février auprès d'un échantillon de 1.013 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

V.R. avec AFP