BFMTV

Remaniement: la première journée du gouvernement Valls

Manuel Valls.

Manuel Valls. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La composition du nouveau gouvernement a été dévoilée mercredi par le nouveau Premier ministre, Manuel Valls. Ségolène Royal et François Rebsamen sont les deux seuls nouveaux membres. Manuel Valls s'exprime à 20 heures sur TF1.

Manuel Valls, Premier ministre fraîchement nommé à Matignon, a dévoilé son équipe ce mercredi. Les écologistes, eux, avaient décidé mardi soir de ne pas y participer - au regret de certains responsables EELV.

Ségolène Royal et François Rebsamen entrent dans ce nouveau gouvernement tandis que Christiane Taubira, Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius sont confirmés dans leurs fonctions. Michel Sapin et Arnaud Montebourg forment un ticket pour Bercy alors que Benoît Hamon s'est vu confier l'Education. Les passations de pouvoir se sont ensuite succédées dans les différents ministères. Manuel Valls, lui, s'est exprimé au micro de TF1 à 20 heures.

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi. Retrouvez tous les évènements de cette journée sur BFMTV.com.

20h30 - "Je souhaite que la France réussisse". "La crise a fait beaucoup de dégâts", a reconnu le Premier ministre. Mais "je souhaite que la France réussisse, que les Français vivent mieux".
"Il y a beaucoup de difficultés, qui peut les nier?" a-t-il poursuivi. Mais il faut "redonner l'espérance" aux Français. Je souhaite que les Français soient fiers de leur pays, et fiers de leur gouvernement."

20h25 - "Je ne vais pas changer ma personnalité". Interrogé sur ses propos polémiques sur la fin des 35 heures ou sur la disparition du mot "socialiste", Manuel Valls a affirmé qu'il n'allait "pas changer (sa) personnalité". Tout en rappelant que "c'est François Hollande qui a été élu president de la République, et c'est moi qui met en oeuvre" sa politique.

20h18 - "Je suis un homme de gauche". Manuel Valls a réaffirmé que ses valeurs étaient celles du parti socialiste, notamment sur la politique économique: réduire les déficits publics, il n'y a pas d'autres choix", a-t-il assuré, mais "sans remettre en cause les services publics". "Je suis un homme de gauche, profondemment engagé", a-t-il déclaré.

20h15 - Valls rend hommage à Ayrault. "Jean-Marc Ayrault a fait beaucoup", a assuré le Premier ministre, notamment "pour le redressement des comptes publics". "Je dois prolonger, approfondir, et en même temps aller beaucoup plus vite", a-t-il poursuivi. Il y aura une "rupture" mais "pas une révolution", de la "continuité" avec Jean-Marc Ayrault dans "bien des domaines", selon lui.

20h10 - Manuel Valls: "Il fallait agir vite". Le Premier ministre, invité du JT de TF1, a indiqué que François Hollande avait souhaité "agir vite", après avoir entendu "le message de déception, de colère, de crainte vis-à vis de l'avenir" des Français.

Il a également dit sa fierté d'être à la tête d'un gouvernement "compact, décidé au service de la République". "L'entraîneur est important pour jouer de façon plus collective", a-t-il également affirmé. Mais, a-t-il rappelé, "c'est le chef de l'Etat qui fixe le cap".

18h10 - "Monsieur le Premier ministre, vous m'avez expliqué, lors de discussions autour des budgets, l'engagement des hommes et des femmes de ce ministère. Monsieur le Premier ministre vous avez occupé cette fonction avec exigence", a dit Bernard Cazeneuve.

Il a aussi salué "le panache" de Manuel Valls dans ses fonctions de ministre de l'Intérieur avant de conclure: "je sais votre exigence et celle du président".

18h05 - "Cher Bernard, Vous prenez possession du ministère de l'Intérieur, un ministère qui a une histoire, un ministère de l'ordre républicain", débute Manuel Valls. Je viens d'y passer des mois que je n'oublierai pas. Je remercie mes collaborateurs. [...] C'est l'un des ministres qui incarnent l'Etat".

"C'est le choix du président de la République que vous me succédiez. Je sais vos compétences, votre dévouement à la France", a dit le nouveau Premier ministre à Bernard Cazeneuve avant de s'adresser aux personnes présentes dans la cour de la place Beauvau: "Je quitte la place Beauvau avec un pincement au coeur, sans un doute un sentiment d'inachevé. Vous me reverrez. En tout cas je l'espère".

18h00 - Guerre des bureaux à Bercy. La cohabitation entre le nouveau ministre des Finances Michel Sapin et le ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg a débuté par une guerre des bureaux.

L'un et l'autre convoitaient le "grand bureau" de Pierre Moscovici, débarqué ce mercredi matin. C'est finalement Michel Sapin qui a eu le dessus et est donc, de facto, le nouveau patron de Bercy. Il occupera le 6e étage contre le 5e à son collègue.

17h55 - Falorni a la dent dure contre Royal. Le député PS qui avait battu la nouvelle ministre aux législatives de 2012, a de nouveau attaqué son ancienne rivale. Olivier Falorni avait notamment reçu le soutien de Valérie Trierweiler, l'ancienne compagne de François Hollande.

#Royal : O.Falorni "je constate qu'il y a une nouvelle jurisprudence : on peut être ministre et battue aux législatives"
— Bleu_La_Rochelle (@Bleu_Rochelle) 2 Avril 2014

17h35 - Bernard Cazeneuve arrive au ministère de l'Intérieur pour la passation de pouvoirs avec Manuel Valls.

17h25 - Fleur Pellerin, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. Elle sera rattachée au ministre des Affaires étrangères de Laurent Fabius.

17h20 - Najat Vallaud-Belkacem au Parc des Princes ce soir. La nouvelle ministre de la Jeunesse et des Sports assistera au choc entre le PSG et Chelsea, mercredi en Ligue des Champions, selon les informations de BFMTV. La passation de pouvoirs avec Valérie Fourneyron, elle, se déroulera jeudi matin.

17h15 - Bernard Cazeneuve sur le terrain dès ce mercredi. Selon les informations de BFMTV, le nouveau ministre de l'Intérieur effectuera ses premiers déplacements ce mercredi soir, en Seine-et-Marne.

En quittant son ministère il a confié à BFMTV qu'on ne quitte "jamais le coeur léger sa mission".

17h10 - Pierre Moscovici devrait être le candidat de la France à un poste de commissaire européen, a indiqué une source gouvernementale à l'agence Reuters.

17h00 - Marisol Touraine garde la Santé. Marisol Touraine, nommée mercredi ministre des Affaires sociales, reste en charge de la Santé, a indiqué son entourage à l'AFP.

16h40 - Passation de pouvoirs au ministère de l'Education. Vincent Peillon quitte le gouvernement et est remplacé par Benoît Hamon qui récupère aussi le portefeuille de George Pau-Langevin qui était en charge de l'Enseignement supérieur et devient ministre de l'Outre-mer.

"Le bilan que laisse Vincent Peillon est considérable. Je succède à un grand ministre de l'Education nationale", dit Benoît Hamon. "La tâche est considérable: de la formation des enseignants à la réforme des rythmes scolaires qui place l'enfant au coeur des préoccupations".

"Je vais être un ministre de l'Education nationale très très très près du terrain", a-t-il assuré avant de prendre à témoin les personnels présents dans la cour et de leur demander leur aide pour réussir sa mission.

16h20 - "Ces moments sont toujours émouvants". Ségolène Royal s'est félicitée de la "mission passionnante et difficile" qui lui a été confiée au sein d'un "gouvernement de combat". "Faisons de la France l'une des puissances de l'écologie", a appelé de ses voeux l'ancien candidate à la présidentielle.

"Ce gouvernement va réussir parce que nous sommes concentrés sur notre tâche", a assuré Ségolène Royal aux journalistes à la fin de la passation. "Je suis enthousiaste et et exigeante".

"J'associerai les Verts au décision", a-t-elle aussi déclaré.

16h15 - Phillipe Martin "passe" le pouvoir à Ségolène Royal au ministère de l'Ecologie. "Votre stature, Ségolène, est un atout pour l'écologie", a-t-il salué. Philippe Martin a aussi salué Jean-Marc Ayrault, un "Premier ministre socialiste et de gauche".

16h00 - Les passations de pouvoirs auront lieu jeudi matin à 9h30 à Bercy.

#Bercy Les #passations auront lieu demain à partir de 09h30
— Gaëtane MESLIN (@gaetanemeslin) 2 Avril 2014

15h55 - Stéphane Le Foll, portrait d'un proche du président

15h50 - Fabius, l'autre gagnant du gouvernement Valls. Le ministre des Affaires étrangères a récupéré le portefeuille stratégique du Commerce extérieur dans le gouvernement Valls. Laurent Fabius a milité pour le développement de la diplomatie économique.

15h35 - "Nous sommes un collectif", assure Ségolène Royal qui refuse qu'on la dépeigne comme "revancharde". "Je vais à la passation de pouvoir, c'est un défi important, c'est un enjeu crucial pour notre pays, l'environnement et l'écologie", a-t-elle dit devant les caméras de BFMTV en quittant son domicile.

15h30 - La passation de pouvoirs entre Cécile Duflot et Sylvia Pinel est terminée.

15h25 - "Cécile, je te remercie pour le travail que tu as fait ici", débute Sylvia Pinel. "Les radicaux de gauche ont beaucoup de responsabilités et je suis heureuse que ce ministère du Logement reste entre les mains des partenaires de la majorité", a-t-elle estimé, expliquant son camp "n'a pas choisi la même solution" que le camp de Cécile Duflot.

15h10 - Cécile Duflot quitte le Logement. Elle remercie chaleureusement son cabinet et affirme avoir menée du début à la fin "une politique de gauche fidèle aux promesses de la majorité". "Je te laisse un bien précieux et une réforme solide qui ne demande qu'à éclore. Soit assurée de ma solidarité la plus vive", dit à sa remplaçante Sylvia Pinel, transfuge de Bercy.

"Ma liberté retrouvée et assumée, je la mets au service de la gauche, de l'écologie et de la France", termine Cécile Duflot en remettant le document de la loi Alur.

15h00 - Ségolène Royal tient sa revanche. "Assagie", "créative", Ségolène Royal fait son entrée, mercredi, au gouvernement. L'ex-compagne de François Hollande hérite d'un grand ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Portrait.

14h20 - Un secrétariat d'Etat à la Santé. Selon nos informations, il y aura un secrétariat d'Etat à la Santé, sous la tutelle de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales. Le nom du futur secrétaire d'Etat n'est pas encore connu.

13h40 - Portefeuille élargi pour Laurent Fabius. Confirmé au poste de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Manuel Valls, Laurent Fabius se voit aussi confier le Développement International, le Commerce Extérieur et le Tourisme.

13h35 - Benoît Hamon, une place de choix à la gauche de Valls. A l'opposé l'un de l'autre sur l'échelle politique de la gauche, les deux hommes malgré une prise de bec sur la question des Roms en 2013, apparaissent désormais "compatibles", en tous cas alliés de circonstances.

13h25 - Manuel Valls invité du 20 heures de TF1.

13h10 - Arnaud Montebourg le nouvel homme fort de Bercy. Arnaud Montebourg monte en grade dans le nouveau gouvernement dévoilé ce 2 avril parle Premier ministre Manuel Valls. Il devient ministre de l'Economie, du Numérique et conserve aussi la charge du Redressement productif.

13h00 - Le bilan en demi-teinte de Christiane Taubira. Sortie grandie de son combat pour le mariage pour tous, la Garde des Sceaux a été mise en difficulté dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. Mais elle pourrait incarner le gouvernement de "combat" promis par François Hollande.

12h50 - Les gagnants et les perdants du nouveau gouvernement. Entre les entrants Rebsamen et Royal, les promus Hamon ou Montebourg, les confirmés, Le Drian et Fabius et les éjectés Peillon et Moscovici, BFMTV.com fait le point.

11h45 - Qui sont les nouveaux ministres? Retrouvez la composition du gouvernement >> Qui sont les nouveaux ministres?

|||>> L'ESSENTIEL

• Valls s'est exprimé au JT de TF1

• Royal et Rebsamen sont les deux entrants du nouveau gouvernement. Cazeneuve arrive à l'Intérieur

• Hamon et Montebourg sont promus, Taubira, Fabius ou Le Drian confirmés

Samuel Auffray