BFMTV

PSA: Montebourg pris à partie par un délégué CGT

Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg - -

"Des gens sont déjà au chômage, les dossiers de reclassement ne sont pas réglés et des centaines de jeunes vont être licenciés au 21 mars", interpelle le syndicaliste. "Nous ne savions pas", répond le ministre...

Alors que la direction du site du groupe automobile PSA à Poissy a confirmé jeudi, la suppression d'une équipe de 684 personnes, le ministre du Redressement productif s'est rendu sur place. Il s'est fait alpaguer par Jean-Pierre Mercier, le délégué CGT de PSA Aulnay-sous-bois qui lui a demandé des explications.

"Des gens sont déjà au chômage, les dossiers de reclassement ne sont pas réglés et des centaines de jeunes vont être licenciés au 21 mars", interpelle le syndicaliste.

"Je ne le savais pas", répond le ministre. "Il ne nous avait pas prévenu. Et vous savez pourquoi?, interroge le ministre. Parce que nous ne sommes pas les actionnaires de Peugeot".

S.A.