BFMTV

Nicolas Hulot excédé lors de la réunion avec les chasseurs lundi

Nicolas Hulot, le 11 juillet 2018 sur le perron de l'Elysée.

Nicolas Hulot, le 11 juillet 2018 sur le perron de l'Elysée. - Bertrand Guay - AFP

Présent lors de la réunion entre les chasseurs et Emmanuel Macron à l'Elysée lundi, Nicolas Hulot s'est montré "très énervé" selon une source interrogée par BFMTV.

Serait-ce la goutte d'eau qui a fait déborder le vase? Nicolas Hulot a annoncé ce mardi sa démission du ministère de la Transition écologique et solidaire, au lendemain d'une réunion à l'Elysée entre la Fédération nationale des chasseurs et le Président.

Lors de cette rencontre, à laquelle Nicolas Hulot assistait en compagnie de son secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu, plusieurs mesures en faveur des chasseurs ont été annoncées: baisse du permis national de chasse de 400 à 200 euros, mesures de "gestion adaptative" pour certaines espèces, création d'un conseil scientifique ou encore d'un fonds, géré par les chasseurs, "pour des actions concrètes en faveur de la biodiversité".

"On ne peut pas discuter"

Selon des informations recueillies par BFMTV, Nicolas Hulot était "très énervé" lors de cette rencontre entre chasseurs et membres de l'exécutif qui a duré plus de deux heures, et s'est montré très agacé par les arbitrages sur la réforme de la chasse.

Le ministre, qui voulait un arrêt total des chasses traditionnelles, a fini par quitter la réunion après le départ d'Emmanuel Macron, lançant: "On ne peut pas discuter".

"Est-ce que nous avons commencé à réduire l'usage des pesticides? La réponse est non (...) Je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l'illusion que ma présence au gouvernement signifie qu'on est à la hauteur sur ces enjeux-là", a justifié ce mardi le ministre démissionnaire au micro de France Inter pour expliquer sa décision. 

"Mais ne pensons pas que ma décision vient simplement d'une divergence sur la réforme de la chasse, c'est une accumulation de déceptions et mais c'est surtout parce que je n'y crois plus", a toutefois précisé Nicolas Hulot ce mardi. 

L.A., avec Camille Langlade