BFMTV

Moirans et Aiton: Taubira dénonce "une prise d'otage de la société"

La ministre de la Justice Christiane Taubira

La ministre de la Justice Christiane Taubira - Anne-Christine Poujoulat - AFP

La garde des Sceaux Christiane Taubira a jugé mercredi "intolérables" les saccages à Moirans et la mutinerie à la prison d'Aiton et "insupportable" que l'on use de violences "pour contester une décision de justice".

Au lendemain des violences qui ont touché la ville de Moirans en Isère, la ministre de la Justice Christiane Taubira a regretté "une prise d’otage de la société toute entière." "Ces violences sont absolument condamnables, absolument inacceptables, absolument intolérables. Nous sommes dans une démocratie et il n’y a pas de vie possible en démocratie lorsqu’une décision de justice est contestée dans la violence. Il y a des voies de droit dans une démocratie, si on n’admet pas une décision de justice, on la saisit. C’est une prise d’otage de la société toute entière", a-t-elle expliqué mercredi sur France 2.

"Si chaque personne mécontente prenait en otage toute la société ou instaurait le désordre, je le répète, il n’y a pas de vie possible en démocratie", a poursuivi Christiane Taubira.

"L'Etat de droit apportera les réponses qui conviennent à ces violences"

Une centaine de gens du voyage ont manifesté violemment mardi à Moirans, dans l'Isère. Ils réclamaient une permission de sortie pour l'un d'entre eux, actuellement détenu, pour assister aux funérailles de son frère, prévues ce mercredi. Et si un nouveau refus enclenchait de nouvelles violences, lui a-t-on demandé, "l'Etat de droit apportera les réponses qui conviennent à ces violences", a tranché la ministre.

"Je n'ai pas à y être favorable ou pas, c'est le juge qui décide à partir des éléments, des pièces qui sont à sa disposition. Il y a un appel qui a été interjeté et la décision sera prise en toute indépendance et hors de toute pression", a-t-elle indiqué.

la rédaction avec AFP