BFMTV

Marseillaise: Taubira "ne fera jamais" le cadeau de partir

Christiane Taubira

Christiane Taubira - -

"La Marseillaise, je la chante très souvent. Il m'est d’ailleurs arrivé de la chanter avec beaucoup de joie", a expliqué la ministre de la Justice Christiane Taubira lors du Bondy Blog Café lundi soir.

Christiane Taubira n'avait pas encore commenté de vive voix la polémique née de cette "Marseillaise non-chantée" le week-end passée en marge d'une commémoration de l'esclavage. Lundi soir, lors du Bondy Blog Café qui sera diffusé le 17 mai prochain sur LCP et France Ô, la ministre de la Justice a tenu a remettre les choses à leur place avec son franc-parler habituel.

"Lorsqu'il s'agit d'un évènement solennel, je ne chante pas. J’écoute. Avec recueillement et en pensant à ce que cela représente", a-t-elle répété avant de de justifier: "La Marseillaise, je la chante très souvent. Il m'est d’ailleurs arrivé de la chanter avec beaucoup de joie".

Taubira "assume" ses opinions indépendantistes

"Je suis assez atterrée de voir la facilité avec laquelle des responsables politiques choisissent d'utiliser des choses essentielles, comme les signes d'appartenance et les institutions" à des fins politiciennes, a déploré Christiane Taubira, régulièrement ciblée par les attaques de l'opposition depuis la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe.

Et "contrairement à ceux qui essaient de me vouer aux gémonies, la Marseillaise, j'en connais l'Histoire", a-t-elle lâchée à l'attention de Jean-François Copé notamment.

Et si Christiane Taubira a assuré "assumer" ses "engagements indépendantistes de jeunesse" en Guyane, la ministre a ensuite envoyé un message à ses détracteurs: elle ne quittera jamais ses fonctions: "je ne leur ferai jamais ce cadeau-là".

Samuel Auffray