BFMTV

Lebranchu à Sarcelles: "Les gens m'ont parlé de déceptions"

La ministre de la Réforme de l'Etat Marylise Lebranchu, lundi après-midi à Sarcelles (Val-d'Oise).

La ministre de la Réforme de l'Etat Marylise Lebranchu, lundi après-midi à Sarcelles (Val-d'Oise). - -

La ministre de la Réforme de l'Etat s'est rendue à Sarcelles, lundi après-midi, pour recueillir les doléances de la population, un an jour pour jour après l'élection de François Hollande.

Après la remotivation des troupes, place à l'opération reconquête. A la suite du séminaire gouvernemental, lundi matin à l'Elysée, pour marquer le début de l'an II de l'ère Hollande, la ministre de la Réforme de l'Etat Marylise Lebranchu s'est rendue dans l'après-midi à Sarcelles, dans le Val-d'Oise, pour recueillir les doléances de la population.

"Les gens m'ont souvent parlé de déception", admet-elle sur notre antenne. "Surtout ceux qui travaillent à temps partiel ou qui ont des petites retraites. Ils ne comprennent pas, par exemple, pourquoi il n'y a pas eu de baisse de l'électricité."

Pour elle néanmoins, "les petits entrepreneurs" et "les commerçants" ont affiché "un meilleur moral". "Souvent, ils ne connaissaient pas le crédit d'impôt compétitivité (CICE), auquel ils ont droit. (...) Cela montre qu'il y a un manque d'explications auprès des citoyens".

L'investissement, une attente forte

Un porte-à-porte qui servait à écouter, mais aussi et surtout à communiquer sur les objectifs de la majorité pour l'année à venir: investissement, emploi et jeunesse.

"Ce qui est le plus attendu, c'est l'investissement", note la ministre. "Le besoin d'infrastructures notamment. Nous sommes attendus sur l'école et les crèches, mais aussi sur le service public en général, et l'aide aux entreprises privées."


À LIRE AUSSI: >> Notre dossier sur un an de présidence Hollande

>> INFOGRAPHIE - Hollande, un an de présidence en 13 chiffres

>> Le gouvernement, "un pack soudé au service des Français"