BFMTV

Laurent Fabius pousse un coup de gueule sur les armes chimiques en Syrie

Laurent Fabius et John Kerry donnent une conférence de presse à Paris le 7 septembre 2013.

Laurent Fabius et John Kerry donnent une conférence de presse à Paris le 7 septembre 2013. - -

Le chef de la diplomatie française recevait, ce samedi à Paris, le secrétaire d'Etat américain John Kerry. Au cours d'une conférence de presse commune, il a exprimé son indignation au sujet des victimes syriennes d'armes chimiques.

Laurent Fabius avait un message à faire passer. Le ministre des Affaires étrangères français recevait son homologue américain, John Kerry, ce samedi à Paris. Lors d'une conférence de presse commune dans l'après-midi, il a haussé le ton au sujet des victimes des armes chimiques en Syrie.

"Il faut regarder ces images de ces enfants allongés, avec des linceuls, pas une blessure, pas une goutte de sang. Et ils dorment pour toujours", a-t-il martelé à grand renfort de gestes amples.

"La bave aux lèvres et les spasmes"

"Et vous avez vu aussi les photos et vidéos avec la bave aux lèvres et les spasmes", a-t-il interpellé les journalistes en mimant ce qu'il décrivait. "Il y a un dictateur qui a fait ça et qui est prêt à recommencer", a-t-il poursuivi avec insistance.

Avant de conclure: "Il y a la mondialisation aussi en ce qui concerne les armes chimiques et les terroristes. Ce n'est pas un hasard si depuis 100 ans c'est interdit!"

Elise Maillard