BFMTV

Irma: Edouard Philippe espère une reprise de l'école à Saint-Martin après la Toussaint

Edouard Philippe lundi après-midi à Matignon.

Edouard Philippe lundi après-midi à Matignon. - BFMTV

Ecoles, distribution d'eau potable, soins: le processus de reconstruction a commencé sur les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Edouard Philippe a fait le point lundi après-midi, quelques jours après le passage de l'ouragan Irma.

Cinq jours après le passage dévastateur de l'ouragan Irma, une cellule interministérielle s'est réunie lundi à Matignon pour faire avancer le processus de reconstruction. L'occasion pour le Premier ministre Edouard Philippe de faire le point sur l'avancée des travaux:

> Un centre de soins sous tente dès mardi

Les hôpitaux de Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont été endommagés, mais sont de nouveau opérationnels. Mais dès mardi, un centre de soins sous tente de grande capacité va être installé à Marigot (Saint-Martin) pour les victimes d'Irma. La vigilance est notamment accrue sur les maladies tropicales: deux experts vont être dépêchés sur place. 

> La rentrée scolaire à la Toussaint

Sur les 21 écoles de Saint-Martin, seules trois sont encore debout, et trois autres ont été endommagées. Les autres ont été totalement détruites. Il faudra donc du temps pour que les élèves reprennent les cours: le Premier ministre espère que la rentrée aura lieu après les vacances de la Toussaint.

> Des bouteilles d'eau distribuées

Priorité à l'eau potable: des bouteilles sont distribuées sur les deux îles, mais il faudra plus: Edouard Philippe a ainsi évoqué l'arrivée d'une usine de désalinisation de l'eau, qui partira d'Espagne pour Saint-Martin. "Il faudra au moins trois mois pour reconstruire les systèmes de distribution d'eau", a-t-il expliqué. Enfin, le délai de 10 jours permettant normalement aux victimes de déclarer leur sinistre est levé par les assureurs, qui promettent leur coopération. Pour veiller à l'avancée de ces travaux, un délégué interministériel sera nommé au prochain conseil des ministres, mercredi.

Ariane Kujawski