BFMTV

Irma, l'ouragan des records

La partie française de l'île de Saint-Martin a été totalement dévastée par l'ouragan Irma (7 septembre)

La partie française de l'île de Saint-Martin a été totalement dévastée par l'ouragan Irma (7 septembre) - Lionel CHAMOISEAU / AFP

Après avoir touché les Antilles, l'ouragan Irma a continué sa route et atteint la Floride. L'ouragan d'une violence inouïe a battu plusieurs tristes records.

Des vents pouvant atteindre 360 km/h, pour une moyenne de 295 km/h, du (presque) jamais vu pour un ouragan. L'ouragan Irma, qui a touché les Antilles avant d'atteindre la Floride dépasse la plupart des caractéristiques des ouragans enregistrées depuis une cinquantaine d'années.

Une longévité jamais observée

D'abord, cet ouragan impressionne surtout par son intensité. Formé au large des côtes africaines le 30 août dernier, ce qui n'était qu'une petite tempête tropicale s'est peu à peu transformé en ouragan pour atteindre la force 5 le 5 septembre, soit le niveau maximal sur l'échelle de Saffir-Simpson, l'échelle de classification de l'intensité des cyclones.

Autre phénomène notable, cet ouragan ne se déplace qu'à 26 km/h, lui permettant d'occasionner de lourds dégâts en raison de la durée de son passage. Cette vitesse de déplacement de l'œil du cyclone reste toutefois plus rapide que celle de Harvey: l'ouragan qui a dévasté le Texas au mois d'août se déplaçait à seulement 16 km/h. Rétrogradé en force 2 à l'approche des côtes de Floride, il a provoqué des dégâts très importants dans cet Etat américain.

  • Un ouragan de la taille de la France

Si la taille d'un ouragan ne détermine pas sa puissance, celle d'Irma est impressionnante. Avec près de 1000 kilomètres de diamètre, l'ouragan fait la taille de la France. Il reste cependant derrière Sandy (1320 kilomètres) qui avait frappé les Caraïbes et les États-Unis en 2012.

-
- © L'ouragan Irma comparé à la France - Image BFMTV, source Keranos

Des vents d'une vitesse impressionnante

À Barbuda, petite île au sud-est de Saint-Martin, frappée par l'ouragan elle aussi, des vents atteignant une vitesse de 360 km/h ont été enregistrés. En moyenne, Irma a généré des vents à 295 km/h, battant le triste record du typhon Haiyan, qui avait fait plus de 7000 morts aux Philippines en 2013. Cependant, les vents du typhon avaient duré 24 heures, contre 33 heures pour Irma, soit un rapport intensité/durée jamais observé auparavant.

Des précipitations importantes

  • Si la vitesse des vents impressionne, la principale cause de mortalité d'un ouragan vient des précipitations. Jusqu'à présent, Irma a fait tomber 500 millimètres de pluie, loin d'Harvey et ses 1318 millimètres. Mais les résultats définitifs ne sont pas encore connus. Lors du passage d'un ouragan, 90% des décès sont la conséquence de noyades, directement liées aux précipitations.

Des centaines de milliards de dollars de dégâts

Du côté des dégâts matériels encore une fois, Irma est au-dessus des précédents ouragans. À Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les habitants sont toujours sans électricité, cinq jours après le passage de l'ouragan. Selon Joel Myers, fondateur d'Accuweather, un service de météorologie américain, "les estimations des dégâts provoqués par l'ouragan Irma devraient s'élever à plus de 100 milliards de dollars, ce qui en fait l'un des ouragans les plus coûteux de tous les temps".

G.D.