BFMTV

Fioraso: "Albert Jacquard était d'abord un humaniste"

Geneviève Fioraso, ministre de la Recherche, au micro de BFMTV, ce jeudi 12 septembre

Geneviève Fioraso, ministre de la Recherche, au micro de BFMTV, ce jeudi 12 septembre - -

La ministre de la Recherche mais aussi le porte-parole du DAL (Droit au logement) ont réagi jeudi sur BFMTV au décès d'Albert Jacquard, généticien et militant de gauche.

Ses combats passionnés pour les sans-papiers et contre le racisme ont marqué les mémoires: le généticien Albert Jacquard est mort mercredi à l'âge de 87 ans. Geneviève Fioraso, ministre de la Recherche, ainsi que Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL (Droit au logement), dont Albert Jacquard était également président d'honneur, ont livré jeudi un dernier hommage au chercheur.

"Il remuait des certitudes"

Geneviève Fioraso voyait en lui "quelqu'un d'animé de fortes convictions, qui parfois remuait des certitudes". "Ce qui est aussi le rôle des scientifiques", a-t-elle convenu.

"Il mêlait humanisme, sa vision de la société, et son engagement scientifique", a-t-elle poursuivi.

"C’était une parole qui parlait à toutes les générations, aux plus démunis aussi. Très sensible à l’avenir des peuples et de l’humanité. C'était d'abord un humaniste", a conclu la ministre.

"A 87 ans , il venait aux manifestations"

De son côté Jean-Baptiste Eyraud a salué la bienveillance et la simplicté du médecin: "Il a toujours été là quand on le sollicitait (...) Il savait parler aux gens de manière tellement simple".

Et de rappeler qu'Albert Jacquard s'est tenu mobilisé jusqu'à la fin: "A son âge, à 87 ans , il venait aux manifestations, et se retrouvait même face aux CRS dans certaines circonstances".

M.G.