BFMTV

Enseignement de l'arabe à l'école: une "polémique absurde" répond Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem au micro de Jean-Jacques Bourdin le 31/05/2016.

Najat Vallaud-Belkacem au micro de Jean-Jacques Bourdin le 31/05/2016. - BFMTV

La ministre de l'Education est revenue ce mardi au micro de Jean-Jacques Bourdin sur la polémique au sujet de l'introduction de nouvelles langues étrangères à l'école, et particulièrement l'arabe.

"On est mauvais en terme de maîtrise de langues étrangères", a martelé la ministre de l'Education invitée de BFMTV et RMC ce mardi matin. C'est pourquoi Najat Vallaud-Belkacem veut plus de "précocité" dans l'apprentissage langues étrangères et plus de "diversité".

Elle a ainsi annoncé dès février la suppression à la rentrée 2016 des enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO), assurés par des maîtres étrangers, un dispositif ancien et très décrié. Ils seront progressivement transformés en sections internationales à l’école primaire, comme il en existe déjà une petite centaine sur le territoire.

Une polémique s'est focalisée récemment sur la langue arabe, qui pourra être choisie comme langue vivante 1 dès le CP au même titre que l'anglais, le portugais, l'italien, l'espagnol, l'allemand, le turc ou les serbe par exemple.

La députée LR Annie Genevard a ainsi regretté à l'Assemblée nationale "l'introduction de langues communautaires" dans les programmes scolaire et estimé que l'enseignement de l'arabe pourrait miner la "cohésion nationale". Elle est même allée jusqu'à évoquer un "catéchisme islamique".

"Pas une langue rare"

Najat Vallaud-Belkacem a qualifié cette polémique "d'absurde" au micro de Jean-Jacques Bourdin. La ministre a ainsi expliqué que la langue arabe pourra être enseignée dès la classe de CP "dès lors qu'on a les moyens humains pour le faire" et évidemment si les parents en font le choix.

Si les professeurs ne sont pas en mesure de le faire, "nous ferons appel à des professeurs étrangers comme pour d'autres langues", a-t-elle ajouté, en citant l'exemple de l'allemand. Mais elle a assuré qu'ils seraient mieux formés et encadrés que dans le précédent dispositif Elco.

L'arabe est la langue officielle de 26 Etats, en Afrique et dans la péninsule arabique, soit 430 millions d’habitants. La ministre considère donc qu'il ne s'agit pas d'une "langue rare".

K. L.