BFM Lyon

Régionales: testée positive au Covid, Najat Vallaud-Belkacem suspend sa campagne

L'ancienne ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem, candidate à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes, le 29 août 2020 à Blois

L'ancienne ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem, candidate à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes, le 29 août 2020 à Blois - Guillaume SOUVANT © 2019 AFP

La candidate à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes, Najat Vallaud-Belkacem a indiqué dans un post twitter avoir été testée positive au Covid-19. Elle a expliqué se mettre à l'isolement pour ces 10 prochains jours.

L'ancienne ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem, candidate à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes, a suspendu lundi sa campagne de terrain après avoir été testée positive au Covid-19, a indiqué son équipe dans un communiqué.

"Elle s'applique immédiatement la règle qui s'impose à toutes et à tous, en toutes circonstances: un isolement total de 10 jours. Testée régulièrement, tous ses contacts rapprochés au cours des 48 dernières heures sont prévenus", a-t-elle précisé, ajoutant que "la campagne sur le terrain (était) suspendue jusqu'au 2 avril prochain".

L'ex-ministre de l'Education nationale de François Hollande, qui a fait sa déclaration "dans l'application 'Tous anti-Covid'", a appelé "les Auvergnats, les Rhônalpins et tous les Français à faire preuve de la plus grande vigilance, de respecter tous les gestes barrières".

Candidate pour les régionales de juin

Najat Vallaud-Belkacem avait annoncé le 14 mars sa candidature aux régionales de juin.

Elle avait dit vouloir incarner "une alternative" à la politique et à la gouvernance de Laurent Wauquiez (LR), qui s'était emparé de la région en 2016 et qu'elle taxe de "clientélisme" et de "court-termisme". Outre le PS, sa liste rassemble le PRG, Cap écologie et la Gauche républicaine et sociale.

Najat Vallaud-Belkacem plaidait pour une union de la gauche pour espérer déboulonner Laurent Wauquiez, en tête dans les sondages, mais la tête de liste EELV Fabienne Grébert lui a répondu ne pas voir "de raison" de se ranger derrière elle.

A.F avec AFP