BFMTV

Belloubet: "Dans les propos du gouvernement, il n'y a pas de mépris"

Avançant une différence entre le "ressenti" des Français et la réalité, la ministre de la Justice a assuré que le gouvernement ne faisait pas preuve de "mépris" face à la colère des gilets jaunes.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet, interviewée ce mercredi matin sur BFMTV et RMC, a assuré qu'il n'y avait "pas de mépris (...) dans les propos du gouvernement" face à la colère des gilets jaunes. 

"Il y a une différence entre le ressenti et ce qui est", a-t-elle poursuivi, arguant de "choix politiques" et non de "mépris", notamment dans le comportement du président de la République

"Ce ne sont jamais des mots de mépris"

"Je le vois en conseil des ministres au moins chaque semaine", a-t-elle rappelé à notre antenne. "On sait les mots qu'il utilise devant nous à huis clos pour parler des situations politiques, humaines. Ce ne sont jamais des mots de mépris, jamais. Ce sont des mots qui prennent en compte la réalité des situations, qu'il connaît d'ailleurs très bien", a assuré la ministre. 

Nicole Belloubet a par ailleurs considéré que "la parole de l'exécutif (était) vraiment très présente", notamment grâce aux dernières interventions d'Edouard Philippe, qui doit encore s'exprimer devant l'Assemblée ce mercredi et devant le Sénat jeudi. 

"Je leur demande de passer de la colère à l'engagement"

Concernant la violence de certains rassemblements samedi, la garde des Sceaux s'est dite "préoccupée mais responsable". "Je ne crois pas que nous soyons dans une situation où la rue va prendre le pouvoir", a-t-elle tempéré.

"Il y a parmi les gilets jaunes, et même parmi les Français, des gens qui veulent dialoguer. (...) Je leur demande de passer de la colère à l'engagement, c'est-à-dire une phase de discussion", a résumé la garde des Sceaux. 

Liv Audigane