BFMTV

Avortement: le gouvernement met en garde contre "la tentation de régression"

Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem - -

La ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a défendu lundi le droit au libre choix des femmes en matière d'Interruption volontaire de grossesse, face aux "tentations de régression" actuelles, au lendemain d'une manifestation d'opposants à l'IVG à Paris.

Les femmes "doivent avoir la liberté de choisir si elles veulent mener à terme une grossesse. Cette autonomie de choix, c'est extrêmement important de la réaffirmer à un moment où l'on voit bien autour de nous que les tentations de régression en matière d'IVG sont très présentes", a insisté la ministre sur RTL, citant en exemple notamment l'Espagne où un projet de loi veut restreindre le droit à l'avortement de façon drastique.

"Donc, nous, la France nous réaffirmons et nous confortons le droit à l'IVG", en particulier dans le projet de loi sur l'égalité hommes-femmes en débat à partir de lundi à l'Assemblée nationale", a-t-elle souligné.

Deux dispositions controversées de ce projet ont suscité la colère des manifestants anti-IVG qui ont défilé dimanche à Paris -- entre 16.000 personnes selon la police et 40.000 selon les organisateurs-- pour leur traditionnelle "marche pour la vie" organisée autour de la date anniversaire de la loi Veil de 1975, ayant légalisé l'avortement en France.

H.F. avec AFP