BFMTV

Arnaud Montebourg, trublion récidiviste du gouvernement

-

- - -

L’affaire Dailymotion illustre encore une fois les remous déclenchés par Arnaud Montebourg, en désaccord avec Pierre Moscovici et Fleur Pellerin. Ce n'est pas la première fois que le trublion du gouvernement joue solo vis-à-vis de ses collègues.

L’affaire Dailymotion provoque une fois de plus des remous au sein du gouvernement, et particulièrement entre Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici. Les deux locataires de Bercy ne sont pas d’accord sur le refus de vendre Dailymotion à Yahoo!.

Un "couac" de plus pour le trublion Arnaud Montebourg, qui joue solo dans le gouvernement. En août, deux mois après sa nomination, il défend le nucléaire, dont il affirme que c’est un "secteur d’avenir". Sa déclaration délenche la colère des alliés écologistes du PS. Jean-Marc Ayrault est obligé de recadrer son ministre du Redressement productif.

Un franc-parler qui agace

Entre le Premier ministre et Arnaud Montebourg, les relations vont même jusqu’au clash en décembre, lorsque le second défend à tout prix la nationalisation de l’usine Arcelor-Mittal de Florange. Jean-Marc Ayrault désavouera ensuite son ministre, en rejettant la nationalisation.

Arnaud Montebourg, c’est un style, un franc-parler qui agace au sein du gouvernement. Manuel Valls a même avoué qu’il l’aurait "viré' lorsqu’il a lancé à Jean-Marc Ayrault: "tu fais chier tout le monde avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes!"

Mais s’il agace, le ministre du Redressement productif bénéficie du soutien de François Hollande. Le Président l’a convaincu de ne pas démissionner après l’épisode de Florange. Car son ministre pèse, fort de sa troisième place lors des primaires socialistes en 2011. Un ministre incarnant une aile gauche, que l’Elysée doit ménager en période de crise.