BFMTV

Appartement de Thomas Fabius: il faut laisser la justice "faire son travail"

Thomas Fabius.

Thomas Fabius. - -

Interrogée jeudi matin sur l'affaire de l'appartement à 7 millions d'euros du fils Fabius, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, n'a pas souhaité faire de commentaire, demandant à ce qu'on laisse la justice "faire son travail".

L'achat par Thomas Fabius d'un appartement à 7 millions d'euros, nouvelle épine dans le pied du gouvernement? Interrogée sur les informations selon lesquelles la cellule de renseignement financier Tracfin a été saisie après cet achat du fils du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, d'un appartement de 7 millions d'euros, Najat Vallaud-Belkacem a joué la carte de la prudence, jeudi à la sortie du Conseil des ministres.

Il faut laisser la justice "faire son travail", a déclaré la porte-parole du gouvernement, soulignant qu'il est "important de ne pas tout mélanger".

"M. Fabius, prénom Thomas"

"Je crois qu'il faut tout simplement laisser la justice faire son travail, suivre son cours en toute indépendance et bien entendu, nous veillerons à fournir toutes les informations utiles pour qu'elle puisse faire son travail", a déclaré la porte-parole, lors d'un point presse à l'issue du Conseil des ministres.

"Cette affaire concerne M. Fabius, prénom Thomas, qui n'est pas membre du gouvernement. Il est important de ne pas tout mélanger", a-t-elle ajouté.

"Sur l'affaire en question, je n'ai pas de commentaires à faire, je n'ai pas d'informations précises", a encore déclaré Najat Vallaud-Belkacem.

Une source proche du dossier a indiqué que Tracfin, qui s'intéresse aussi à la fraude fiscale et sociale, a reçu un signalement après l'acquisition par Thomas Fabius, fils de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, d'un appartement à 7 millions d'euros à Paris.