BFMTV

Gantzer investi à Rennes: l'agacement de Le Drian

L'ancien ministre de la Défense, chahuté en Bretagne pour son soutien à Emmanuel Macron, n'aurait pas été prévenu du parachutage de l'ancien conseiller de François Hollande.

L'investiture par République En Marche du conseiller en communication de François Hollande en terre bretonne mercredi a fait grincer des dents à Rennes. Selon Ouest France, le parachutage de Gaspard Gantzer dans la deuxième circonscription d'Ille-et-Vilaine face à la socialiste Gaëlle Andro a surpris et franchement agacé l'entourage de Jean-Yves Le Drian, allié d'Emmanuel Macron. Contacté par BFMTV, les proches du président de la région Bretagne confirment qu'il n'avait pas été mis au courant. 

L'ancien ministre de la Défense, pour sa part ancien député du Morbihan, a donc découvert l'investiture du camarade de promotion d'Emmanuel Macron à l'ENA. Loïg Chesnais-Girard, premier vice-président du conseil régional et membre de la garde rapprochée de Jean-Yves le Drian, s'irrite dans le quotidien régional:

"Je découvre ce soir le parachutage surprenant sur ma circonscription (où se trouve la commune de Liffré, dont il est maire, NDLR.). Ce genre de pratique est éloignée de ma conception de la politique."

Le Drian contesté localement

Le soutien de Jean-Yves Le Drian à Emmanuel Macron lui avait valu un début de fronde locale, menée par l'ancienne ministre Marylise Lebranchu. Cette investiture n'arrange donc en rien les rapports du hollandais avec le PS local. La candidate socialiste Gaëlle Andro, s'est ainsi étranglée:

"Je découvre qu’En Marche investit un parachuté, un vrai parachuté, issu de la sphère médiatico politique parisienne. II vient en province par opportunisme. Il y a énormément de mépris dans cette décision. C’est aussi un problème d’éthique."

Jean-Yves le Drian, qui ne s'est pas exprimé publiquement sur le sujet, pourrait être le seul ministre du quinquennat Hollande reconduit par Emmanuel Macron. 

Louis Nadau