BFMTV

FN: Marine Le Pen réélue présidente avec 100%

Marine Le Pen avait pris la présidence du FN en janvier 2011.

Marine Le Pen avait pris la présidence du FN en janvier 2011. - Philippe Huguen - AFP

Marine Le Pen a été réélue présidente du Front national, ce dimanche 30 novembre, avec 100% des suffrages exprimés. Avec cette victoire sans partage, elle entame ainsi son deuxième mandat à la tête du parti autrefois dirigé par son père.

Le score est sans surprise. Ce dimanche 30 novembre, Marine Le Pen a été réélue présidente du Front national avec 100% des suffrages exprimés, à l'issue d'un vote par correspondance. Elle était la seule candidate en lice pour ce poste. Les résultats de ce vote ont été annoncés lors de la deuxième journée du Congrès du parti à Lyon.

53% de participation

Au total, 22.329 votants se sont exprimés, selon des résultats annoncés à la tribune par le vice-président du parti chargé des élections et des contentieux électoraux, Jean-François Jalkh. 

22.312 votes ont été exprimés en faveur de Marine Le Pen et 17 bulletins ont été déclarés nuls. Le taux de participation est de 53%, ce qui correspond à environ 42.100 adhérents à jour de cotisation au 24 octobre 2014 et ayant au moins 16 ans. Le FN revendique un peu plus de 83.000 adhérents.

Marine Le Pen entame un deuxième mandat à la tête du parti fondé par son père Jean-Marie Le Pen en 1972. Elle avait été élue en janvier 2011 une première fois lors du congrès de Tours. Elle était alors opposée à Bruno Gollnisch

Marion Maréchal-Le Pen plébiscitée

Jean-François Jalkh a également annoncé la liste des 120 élus au comité central, le parlement interne du parti. Cent d'entre eux ont été élus par les adhérents. Le Top 5 est connu depuis samedi. La nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen, est ainsi arrivée en tête des suffrages, recueillant 80% des votes internes.

Elle a devancé le vice-président du parti Louis Aliot (76% des suffrages), le maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois (70%), le bras droit de Marine Le Pen Florian Philippot (69%) et Bruno Gollnisch (65%). Ce vote est souvent interprété comme un baromètre de la popularité interne des grandes figures du parti. 

Les partisans de Gollnisch peu présents

Les détails des 120 élus communiqués, ce dimanche, par Jean-François Jalkh montrent la permanence d'historiques du Front national dans le top 20: Joëlle Mélin, Jean-François Jalkh, Huguette Fatna, Thibaut de la Tocnaye ou Franck Briffaut. Mais un certain nombre de frontistes plus récents sont aussi élus, tandis que les partisans de Bruno Gollnisch sont peu présents et mal classés.

Ces élus au Comité central se réunissent pour élire le bureau politique, "gouvernement du parti" comme l'a qualifié Marine Le Pen, dont la composition sera divulguée en fin de matinée. Dans l'attente, le FN organise des tables rondes consacrées à l'écologie, la fraude sociale, les libertés numériques ou la frontière. Marine Le Pen doit clôturer le congrès avec un discours à 15 heures.

J.M. avec AFP