BFMTV

Congrès FN: Marine Le Pen regarde déjà vers la présidentielle de 2017

Marine Le Pen regarde déjà vers la présidentielle de 2017

Marine Le Pen regarde déjà vers la présidentielle de 2017 - FRANCOIS NASCIMBENI - AFP

Avant de prendre la parole face aux cadres du FN dimanche après -midi, Marine Le Pen sera réélue présidente de son mouvement. Elle pourra alors lancer son opération "présidentielle 2017".

Au Front national c'est le "dernier arrêt aux stands avant l'arrivée au pouvoir". Marine Le Pen, qui devrait être largement réélue présidente du FN (il n'y aucun concurrent), n'y va pas de main morte au moment de donner les contours du Congrès qui réuni élus, militants - 83.000 revendiqués - et sympathisants de sa famille politique ce week-end à Lyon.

Et avec 30% d'intentions de vote et une première place si la présidentielle avait lieu immédiatement (selon les derniers sondages), Marine Le Pen peut sourire, d'autant que 2014 a été un bon cru pour son parti aux municipales, aux sénatoriales et surtout aux européennes. Des succès et des ambitions qu'elle devrait utiliser pour nourrir son discours de clôture prévu dimanche à 15h.

La présence de Jean-Marie Le Pen

Désormais, c'est donc objectif 2017 pour le FN alors que se présentent en 2015 les départementales puis les régionales où "deux régions sont gagnables" d'après Marine Le Pen: la Picardie-Nord-Pas-de-Calais et Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Cette dernière sera d'ailleurs l'occasion pour le président d'honneur et fondateur du mouvement Jean-Marie Le Pen de se présenter une nouvelle (et dernière) fois devant les électeurs.

Dans un entretien au Parisien vendredi, il en profite, outre pour clarifier ses ambitions personnelles, pour se féliciter d'avoir fondé "une marque qui peut gagner l'élection présidentielle". Jean-Marie Le Pen adoube aussi son héritière: "Sous l'impulsion de Marine Le Pen, le Front national s'est considérablement développé", se réjouit-t-il. Et après son "écrasante tâche" à la présidence, elle peut désormais viser l'Elysée car elle est "du gabarit de madame Merkel", la chancelière allemande.

Maréchal-Le Pen l'emporte contre Philippot

Mais le Front national entend aussi profiter de ce Congrès pour voir émerger "de nouvelles têtes". Au centre de l'attention: l'ordre d'élection au Comité central, sorte de parlement interne du parti et baromètre de popularité. Les résultats ont été diffusés ce samedi, avec un peu d'avance sur ce qui avait été prévu.

A ce petit jeu, c'est Marion Maréchel-Le Pen qui l'a emporté. La jeune députée est arrivée en tête, alors que Florian Philippot n'a fini que quatrième. Entre les deux l'ambiance ne serait pas au beau fixe. Le bras droit de Marine Le Pen essuie donc un véritable camouflet.

La présidente du FN avait toutefois assuré que ce vote n'avait pas d'importance pour elle. Elle a même qualifié le score de Florian Philippot "d'excellent". Une manière de conforter la place prise par le député européen dans le parti.

Marine Le Pen avait parié sur un bon score de sa nièce qui a la "qualité d'être une Le Pen". "Elle fait de la politique par devoir", a renchérit son grand-père sur BFMTV. Quitte à être la troisième de la famille à être candidate un jour à une élection présidentielle? En attendant, aucune bisbille interne ne détournera Marine Le Pen de sa route: "J'incarne une dernière chance pour la France". Les ambitieux attendront. 

mobilisation des anti-racistes à lyon à l'occasion du congrès du fn

Quelques milliers d'opposants au FN sont attendus samedi dans les rues de Lyon à l'occasion d'une manifestation, placée sous haute surveillance policière, contre la tenue du congrès du parti de Marine Le Pen ce weekend dans la ville. "Lyon rugit face au FN" est l'un des mots d'ordre de la mobilisation , samedi et dimanche, à l'appel de collectifs anti-racistes et antifascistes réunissant près d'une cinquantaine d'organisations de gauche.

Samuel Auffray avec AFP