BFMTV

Crise au FN: des événements "douloureux" mais "nécessaires" pour Marine Le Pen

BFMTV

En visite à Prague, Marine Le Pen a donné sa première conférence de presse après la suspension du statut d'adhérent au Front national de son père. Ce dernier, depuis, fait planer le doute de la création d'une autre formation politique. "Jean-Marie Le Pen est libre de faire ce qu'il veut, c'est un citoyen", a réagi la présidente du FN. Ajoutant que s'"il souhaite monter un autre mouvement il le fera".

"Je ne crains aucune nuisance", a -t-elle assuré.

Revenant sur les événements qui ont secoué son parti depuis quelques semaines, Marine Le Pen les a qualifié de "douloureux". "C'était une clarification absolument nécessaire et incontournable", a-t-elle affirmé.

La présidente du Front national a également annoncé qu'à l'occasion de l'assemblée extraordinaire du parti qui aura lieu dans les trois mois à venir - et qui statuera notamment sur l'exclusion ou non de Jean-Marie Le Pen - les instances vont "rénover les statuts, dynamiser le fonctionnement de notre mouvement, pour en faire un outil le plus performant possible pour les échéances électorales à venir".

Interrogée en outre sur la polémique crée par Robert Ménard, Marine Le Pen a exprimé "son désaccord avec la création de statistiques ethniques". Le maire de Béziers, proche du FN, a déclaré sur BFMTV et RMC qu'il avait procédé au fichage des élèves en fonction de leur confession présumée.
J.C.