BFMTV

Marine le Pen répond à son père sur les chambres à gaz

BFMTV

Invité de BFMTV-RMC jeudi matin, Jean-Marie Le Pen a maintenu ses propos polémiques sur les chambres à gaz, "point de détail de l'histoire" selon lui. Sa fille Marine Le Pen, présidente du Front national, a déploré une "provocation volontaire".

"Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée, que les chambres à gaz étaient un détail de la guerre, à moins d'admettre que c'est la guerre qui était un détail des chambres à gaz." Invité de BFMTV-RMC jeudi matin, le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a maintenu ses propos polémiques. "Je les maintiens, parce que je crois que c'est la vérité et que ça ne devrait choquer personne", a-t-il poursuivi sur notre antenne, assurant ne pas regretter ses propos.

Une nouvelle sortie qui embarrasse au FN. Interrogée par Le Figaro, Marine Le Pen a ainsi déploré une provocation de son père. "On peut dire ce que l'on pense, mais le Front national a quand même une ligne, laquelle est portée par sa présidente. Les propos de Jean-Marie Le Pen n'engagent que lui. Il est dans la provocation volontaire et cherche la polémique", a réagi la présidente du Front national.

Et de confirmer le "profond désaccord stratégique" évoqué le matin même par Jean-Marie Le Pen sur BFMTV-RMC. "Il pense que la polémique est positive pour le mouvement. Evidemment, je suis profondément en désaccord avec cela. Je l'ai dit et redit maintes fois", a-t-elle martelé.