BFMTV

François Hollande à la COP22: "Les Etats-Unis doivent respecter les engagements qui ont été pris"

Le président de la République, François Hollande, présent à Marrakech au Maroc pour la COP22, la conférence sur l'environnement, a appelé Washington à "respecter les engagements qui ont été pris".

Une annonce qui arrive une semaine après l'élection du climato-sceptique Donald Trump à la présidence américaine.

"Le rôle de Barack Obama a été crucial pour obtenir un accord à Paris" a déclaré le Président français à la tribune de la COP22, avant d'ajouter, "Les Etats-Unis, première puissance économique du monde, deuxième émetteur de gaz à effet de serre, doivent respecter les engagements qui ont été pris".

"Ce n'est pas simplement leur devoir, c'est leur intérêt. Celui de la population américaine qui est frappée par les dérèglements climatiques, car aucun pays n'est à l'abri', a estimé François Hollande, alors que 2016 est l'année la plus chaude de l'histoire, selon l'ONU. 

Un dialogue dans le respect mais "avec exigence"

Par ailleurs, le chef de l'Etat a ajouté que "la France mènera ce dialogue avec les Etats-Unis et son nouveau président dans le respect, mais avec exigence et détermination". 

Pour le Président, l'accord signé à Paris "était historique" mais aussi "irréversible en droit et en fait" et "dans les consciences".

En décembre 2015, lors de la COP21 à Paris, 177 pays signataires avaient trouvé un accord sur le climat, avec pour objectif de maintenir la hausse des températures en deçà de 2°C. 

Marine Henriot