BFMTV

Manifestation contre la loi Travail: "Ce n'est que le début", prévient Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, le 21 septembre 2017 dans les rues de Paris pour protester contre la réforme du droit du Travail.

Jean-Luc Mélenchon, le 21 septembre 2017 dans les rues de Paris pour protester contre la réforme du droit du Travail. - Capture BFMTV

Le leader de La France insoumise participe ce jeudi à la deuxième journée de mobilisation contre la réforme du code du travail, avant le grand rassemblement organisé par son parti ce week-end.

Après une première manifestation organisée le 12 septembre dernier par la CGT, les opposants à la réforme du code du travail proposée par le gouvernement sont à nouveau dans la rue ce jeudi. Si l'Elysée a confirmé que les ordonnances seraient bien signées vendredi à l'issue du Conseil des ministres, pour Jean-Luc Mélenchon, tout n'est pas perdu.

"La démocratie, c'est à la fois la rue et les élections. Les femmes n'auraient jamais obtenu le droit de vote si elles ne s'étaient pas mobilisées", a déclaré le leader de La France insoumise, ce jeudi en début d'après-midi au départ de la manifestation parisienne, à 48 heures du grand rassemblement à son appel.

"Je pense que l'on peut faire retirer ces ordonnances. On a tout vu dans ce pays. Dans une démocratie, les dirigeants politiques ont conscience des rapports de force qui existent. On ne peut pas imposer de force à un grand peuple quelque chose dont il ne veut pas", estime-t-il.

Jean-Luc Mélenchon déplore le "côté autoritaire" d'Emmanuel Macron et son "vocabulaire qui se droitise de plus en plus". "Nous sommes combatifs et ce n'est que le début", prévient-il dans le cortège au départ de la manifestation parisienne. "A partir de lundi, nous allons entrer dans une série de mouvements sociaux par branche donc ça ne fait que commencer".

Me.R.