BFMTV

Exclusion chez LR: Philippe se désintéresse d'un parti qui "veut le virer"

Edouard Philippe, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Thierry Solère, Frank Riester, pourraient être exclus des Républicains à l'issue du Bureau politique réuni ce mardi soir. Si la question déchire la droite, Edouard Philippe a indiqué lors de l'enregistrement d'une émission télévisée ne plus vouloir se mêler d'un parti où il n'est plus le bienvenu.

Le Bureau politique réuni par "Les Républicains" ce mardi soir doit résoudre un feuilleton vieux d'au moins trois mois: que faire des députés, et a fortiori des ministres, qui ont choisi de soutenir ou de rejoindre la majorité, en contradiction avec la ligne de leur formation politique, qui se veut force d'opposition? Cinq personnalités sont sur la sellette risquant l'exclusion lors de cette séance. On y compte trois ministres, à commencer par le premier d'entre eux, Edouard Philippe, et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, et Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat, de la Transition écologique et solidaire. Deux députés, membres du groupe des "Constructifs" à l'Assemblée nationale complètent la liste: Franck Riester et Thierry Solère. L'affaire ne fait visiblement ni chaud ni froid au Premier ministre.

Edouard Philippe fait son deuil 

Lors de l'enregistrement de l'émission "Au tableau" de C8, dont la diffusion est prévue le 5 novembre mais dont un extrait a filtré ce lundi, Edouard Philippe est revenu sur ses relations avec le parti dont il a la carte d'adhérent face aux enfants qui l'interrogeaient à ce propos: "Elles sont variables. J’ai encore, heureusement d’ailleurs, plein de copains dans le parti Les Républicains mais je n’aime pas ce qu’ils sont en train de devenir parce que je trouve qu’ils sont de plus en plus à droite."

Autant dire que la lutte qui s'ouvre pour la présidence du parti n'est pas vraiment sa guerre: "Je ne soutiens personne pour la présidence du parti. C’est leur truc quoi… Je ne vais pas voter, ils veulent me virer!"

Et si Edouard Philippe ne se fait pas d'illusion sur la suite des opérations, l'intervention de Geoffroy Didier, vice-président Les Républicains du Conseil régional d'Île-de-France, sur notre antenne ce lundi soir, n'était pas de nature à l'amener à changer d'avis: "Edouard Philippe, il est allé lui-même s’exprimer devant un congrès 'En marche'. Lui-même est parti de fait, donc il n’y a même pas de Bureau politique à faire sur Edouard Philippe."

S'agissant de Gérald Darmanin, la situation est similaire selon Geoffroy Didier: "Certains sont tellement ‘constructifs’ qu’ils sont aujourd’hui ‘en marche’. Ceux-là sont partis. Gérald Darmanin s’est présenté sur une liste ‘En marche’."

Une affaire de mots 

Est-ce à dire que ce récent soutien de Laurent Wauquiez est le porte-voix des partisans de l'exclusion des Constructifs du sein des Républicains? Non, répond-t-il. "Je suis opposé à l’exclusion des ‘Constructifs’ parce que je pense que la droite va devoir changer de comportement. S’il y avait une leçon à retenir de l’élection d’Emmanuel Macron, c’est que les Français ne supportent plus le sectarisme", assure Geoffroy Didier.

"La meilleure manière que la droite se reconstruise ce n’est pas forcément se donner à Emmanuel Macron, dit-il mais s’il y a des électeurs de droite sensibles sur certains aspects à la politique d’Emmanuel Macron, ils ont le droit d’être des Républicains."

Le suspense semble mince, malgré tout. Le débat n'est plus que sémantique sur le sort à réserver aux cinq cadres. Une nouvelle mise en garde ou une exclusion pure et simple. Et alors même que les sympathisants LR sont partagés sur la questions. Seuls les militants les plus acharnés sont favorables à l'exclusion.

Les Républicains se "mis dans une position impossible. On dira: ‘Ah bon ! Vous avez exclu les Constructifs ou ces ministres qui ont rejoint Emmanuel Macron mais vous gardez Sens commun?’ Et ça dit tout de la ligne politique de ce que sont les Républicains et de ce que veut Laurent Wauquiez", insiste Laurent Neumann.

Robin Verner