BFMTV

Européennes: Yannick Jadot refuse l'alliance proposée par Ségolène Royal

Ségolène Royal en février 2017.

Ségolène Royal en février 2017. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Mercredi, la socialiste Ségolène Royal avait tendu la main aux écologistes, se disant prête à être n°2 sur une liste menée par Yannick Jadot aux européennes.

La tête de liste EELV Yannick Jadot a rejeté ce jeudi la proposition d'alliance de Ségolène Royal pour les européennes de mai prochain, a-t-il confié dans une interview au Parisien. L'écologiste dit "non aux magouilles" et prétend vouloir "sortir de la politique des coups".

L'ancienne candidate à la présidentielle s'était dite prête mercredi à être numéro deux d'une liste écologiste liée au parti socialiste et menée par Yannick Jadot, afin d'éviter la "division" des forces écologistes aux élections européennes de mai.

"Je ne suis pas le conseiller matrimonial du PS"

"Tant mieux si l’écologie n’est plus traitée avec mépris" déclare Yannick Jadot dans cette interview. "Mais cela ressemble un peu à un énième tour de passe-passe du PS pour se sauver la mise. Ce qui compte, c’est le fond". "La réponse ne peut pas être de faire de l’écologie une simple potion électorale pour requinquer la gauche. Je ne suis pas le conseiller matrimonial du PS pour réconcilier ses courants, Olivier Faure avec Benoît Hamon, Ségolène Royal avec François Hollande" ajoute la tête de liste, amer.

Dans cette interview, Yannick Jadot dit estimer que "des millions d’électeurs (...) orphelins de la gauche (...) méritent mieux que des vieilles recettes et un entre-soi confortable. Il est temps de tout réinventer. Ségolène Royal a un flair politique extraordinaire, mais l’écologie n’est pas une mode. Pour nous, c’est le combat d’une vie".

Jeanne Bulant