BFMTV

Européennes: Royal répond au tacle de Jadot après sa proposition d'alliance

Ségolène Royal avait tendu la main aux écologistes

Ségolène Royal avait tendu la main aux écologistes - Photo d'illustration - AFP

La tête de liste EELV Yannick Jadot avait rejeté jeudi la proposition d'alliance de Ségolène Royal, expliquant dire "non aux magouilles" et souhaitant "sortir de la politique des coups".

Ségolène Royal a répondu ce vendredi matin au tacle de Yannick Jadot à qui elle avait proposé une alliance en vue des élections européennes de mai prochain.

L'ancienne candidate à la présidentielle a accusé dans un Tweet le député "d'insulter" et de "mentir". Précisant qu'elle n'a pas "défendu le diesel", ni "défendu Notre-Dame-des-Landes", contrairement aux insinuations de ce dernier sur son investissement en matière d'écologie.

Yannick Jadot avait décliné mercredi la proposition de Ségolène Royal et déclaré que cela ressemblait "à un énième tour de passe-passe du PS pour sauver la mise".

"La réponse ne peut pas être de faire de l’écologie une simple potion électorale pour requinquer la gauche. Je ne suis pas le conseiller matrimonial du PS pour réconcilier ses courants, Olivier Faure avec Benoît Hamon, Ségolène Royal avec François Hollande" avait-il ajouté.

Il avait enfin reconnu le "flair politique extraordinaire" de la socialiste, jugeant pour autant que "l'écologie n'est pas une mode mais le combat d'une vie". Des propos qu'il a réitérés sur notre antenne, ce vendredi matin.

Manon Fossat