BFMTV

Européennes: Nathalie Loiseau vante la "solidité de la majorité" et compte "peser" au Parlement

Nathalie Loiseau ce 26 mai.

Nathalie Loiseau ce 26 mai. - BFMTV

Nathalie Loiseau s'est exprimée ce dimanche soir à Paris après que sa liste "Renaissance", représentant la majorité présidentielle, a pris la deuxième place de ces Européennes.

Défaite par le Rassemblement national, mais solidement arrimée à 22,4% des suffrages exprimés lors des Européennes de ce dimanche, la liste "Renaissance", portée par la majorité présidentielle, évite l'humiliation à sa patronne, Nathalie Loiseau, ex-ministre des Affaires européennes. Celle-ci s'est présentée dans la soirée devant ses troupes parisiennes, avec un sourire balançant entre crispation et soulagement.

"Avec ce résultat, deux ans après la présidentielle, après six mois d’une crise sociale sérieuse, et à l’issue d’une campagne où tous avaient d’elle sa cible, la majorité présidentielle a démontré sa solidité. Avec l’apport de ses partenaires, la République en marche, un mouvement nouveau qui s’est notamment construit autour de la vision européenne du président de la République confirme son implantation durable dans la vie politique française", a-t-elle avancé. 

Loiseau promet de "peser" 

Nathalie Loiseau a ensuite préféré voir le verre à moitié plein: "Notre liste enverra ainsi plus de vingt députés européens à Strasbourg et nous serons la délégation nationale la plus nombreuse et de loin, dans le groupe central qui se constitue." Alors que les échanges avec l'Allemagne sur l'Europe ont été régulièrement dominés par Angela Merkel depuis le début du mandat, elle a voulu croire: "Les soutiens du président de la République seront ainsi en situation de peser fortement dans ce groupe incontournable et de mettre en œuvre son projet ambitieux qui est aussi le nôtre. Avec 'Renaissance', grâce à vos votes, la voix de la France va à nouveau peser au parlement européen."

Gravité

Puis, Nathalie Loiseau s'est faite grave au moment d'évoquer la victoire du Rassemblement national:

"Pour autant, nous ne sommes pas arrivés en tête et nous le regrettons. Pour nous, le combat n’est pas terminé, et nous le mènerons au Parlement européen pour empêcher les nationalistes d’affaiblir la France et de bloquer les progrès que les Français attendent. J’appelle toutes les forces européennes à se réunir pour défendre les intérêts des Européens et ne pas laisser notre maison commune livrée aux coups de boutoir de ceux qui veulent la déconstruire."

"Aux Français qui croient au destin de la France en Europe, je dis qu’ils peuvent compter sur notre détermination", a-t-elle enfin conclu. 

Robin Verner